retour article original

mercredi 26 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
AFP, AP, 16 août 2004

Irak : "Offensive majeure" de l’occupant attendue à Najaf


NAJAF (AFP) - La situation était calme, lundi 16 août au matin, à Najaf, dans l’attente d’une "offensive majeure" décidée par le gouvernement intérimaire irakien, alors qu’un journaliste américain a été enlevé, samedi 14 août 2004, à Nassiriyah.


Selon un correspondant de l’AFP dans la ville sainte chiite de Najaf, il y avait, lundi 16 août 2004 au matin, une épaisse fumée montant de la ville, mais il n’y a pas de tirs ni d’explosions.

Le ministère de l’Intérieur avait annoncé, dimanche 15 août 2004, que les forces irakiennes soutenues par l’armée américaine allaient lancer "rapidement une offensive majeure" contre les résistants de Moqtada Al-Sadr, à Najaf, quelques heures après la reprise des combats qui ont rompu une cessez-le-feu de 36 heures. Le Premier ministre Iyad Allaoui a exigé le "désarmement inconditionnel" de l’Armée du Mehdi, son départ de Najaf, et sa participation au processus politique comme conditions sine qua non à une solution pacifique. Des conditions qui n’ont guère de chances d’être acceptées par M. Al-Sadr. "L’armée du Mehdi persiste à mettre le pays en grave danger en dépit des efforts sincères du gouvernement. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’elle ne cherche pas sérieusement une solution pacifique", a estimé le gouvernement irakien.

La reprise des combats à Najaf a coïncidé avec l’ouverture à Bagdad, dans une atmosphère très tendue, de la Conférence nationale censée lancer le processus politique démocratique devant conduire à des élections générales en janvier 2005. Cette Conférence doit réunir pendant trois jours quelque 1300 délégués venus de toutes les provinces irakiennes. Une centaine de représentants se sont cependant retirés d’une réunion après la fin de l’intervention du représentant du secrétaire général de l’ONU Kofi Annan en Irak, Ashraf Jehangir Qazi, en criant : "Aussi longtemps qu’il y aura des frappes et des bombardements (à Najaf), il n’y aura pas de Conférence !"

Un des principaux conseillers de Moqtada Al-Sadr a demandé, aux partis chiites, de quitter la Conférence nationale qui entame, lundi 16 août 2004, sa deuxième journée. "Les partis chiites, comme le parti Daawa ou le Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII), devraient quitter la Conférence nationale", a déclaré par téléphone aux journalistes cheikh Ahmed al-Chaibani.

A Nassiriyah, le vice-gouverneur de la ville a annoncé, lundi 16 août 2004, l’enlèvement, il y a deux jours, d’un journaliste américain, alors qu’il faisait un reportage sur les sites archéologiques de la région. "Le journaliste Micah Garen se promenait dans le marché, au centre de la ville, lorsqu’il a été enlevé par des inconnus", a indiqué à l’AFP M. Adnane al-Charifi. Micah Garen est le fondateur et directeur de Four Corners Media, une société spécialisée dans le documentaire vidéo, photo et texte, basée à New York et dans le Colorado, précise le site de la compagnie.

A Moscou, le ministre russe de la Défense Sergueï Ivanov a relancé, dimanche 15 août 2004, l’idée d’une conférence internationale sur l’Irak, avec la participation des pays arabes voisins, des "forces de l’opposition irakienne" ainsi que celles "de la résistance, qui seraient prêtes aux pourparlers et qui souhaitent mettre fin à la violence".

Son homologue américain Donald Rumsfeld, avec qui M. Ivanov venait d’avoir des entretiens, n’a pas fait de commentaires sur la proposition russe se contentant de réaffirmer que "le plan américain de stabilisation de la situation en Irak demeurait tel qu’il était depuis le tout début".

A Rome, un communiqué du commandement sud de l’OTAN a annoncé, dimanche 15 août 2004, qu’une cinquantaine d’officiers et sous-officiers de différents pays membres de l’Organisation composant la mission chargée d’entraîner la nouvelle armée irakienne étaient arrivés en Irak.

La crise en Irak et l’incertitude politique au Venezuela continuent de peser sur le marché pétrolier. Le prix du brut a battu un nouveau record, lundi 16 août 2004, en Asie, à 46,90 dollars le baril sur un marché resté nerveux en dépit des assurances de pays producteurs, selon des courtiers à Singapour.

Agence France Presse

Deux soldats américains tués dans des combats à Najaf

BAGDAD (AP) - Deux soldats américains ont été tués dans des combats à Najaf, a annoncé un porte-parole de l’armée américaine, lundi 16 août 2004.

Les deux soldats ont été tués, dimanche 15 août 2004, quand leur contingent a été attaqué par des résistants de l’Armée du Mahdi de l’imam chiite Moqtada Al-Sadr, a précisé le porte-parole de l’armée américaine.

Le 11e Corps expéditionnaire des Marines est en charge du secteur mais les soldats de la 1ère Division de cavalerie de l’armée américaine ont été déployés à Najaf après le début des combats, le 5 août 2004.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source