retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
AFP, AP, 17 août 2004

Irak : Un journaliste enlevé après avoir enquêté sur un crime de guerre italien


PARIS (AFP) - Un journaliste américain enlevé en Irak avait enquêté, quelques jours avant son rapt, sur la destruction d’une ambulance par des soldats italiens et la mort de plusieurs de ses occupants, selon un échange de couriels avec des amis et une organisation de défense de la presse.


Micah Garen, 36 ans, explique dans cette correspondance, dont l’AFP a obtenu une copie, que des troupes italiennes basées à Nassiriah ont ouvert le feu sur une ambulance, tué quatre passagers et fait passer l’incident pour l’explosion d’une voiture piégée. "J’ai découvert que lors des récents combats entres les forces italiennes et l’armée de Madhi (ndlr, résistance chiite), les Italiens ont tiré sur une ambulance tuant quatre personnes. Ils ont ensuite déclaré que c’était une voiture piégée", écrit Micah Garen dans un couriel envoyé, le 11 août 2004, au Comité pour la protection des journalistes.

Micah Garen a été enlevé, le 14 août, par des inconnus sur le marché de Nassiriah, et son rapt n’a pas été renvendiqué. Le 11 août, il écrivait qu’il avait dû quitter, le week-end précédent, le camp italien où il résidait, après avoir été interrogé sur cette affaire, ce qui semble indiquer que l’incident qu’il relate s’est produit dans la semaine du 2 août au 8 août. Des incidents faisant au moins quatre civils tués et dix blessés ont eu lieu, les 5 août et 6 août 2004, à Nassiriah, entre résistants chiites et soldats italiens, selon la police irakienne.

Micah Garen précise qu’il a retrouvé le chauffeur sorti indemne de l’ambulance, et interrogé cinq autres personnes, qui ont confirmé cette version de l’incident, et qu’il a fourni images et témoignages à la chaine de télévision publique italienne RAI2, dont une équipe était sur place à Nassiriah.

Dans un autre message envoyé à Greg Carr, qui dirige la Fondation Carr à l’université de Harvard, Micah Garen ajoute que "le ministère de la Défense italien a appelé la RAI en Italie pour les remercier d’avoir porté cette affaire à son attention mais leur a demandé de ne rien en dire". "La police militaire italienne nous a interrogés moi et l’équipe de la RAI pendant six heures et nous a traités comme des criminels", ajoute Micah Garen. "Bien que je sois hors de la juridiction italienne et un citoyen américain, je crains qu’ils ne me poursuivent encore parcequ’ils ont ouvert une enquête militaire. Que dois-je faire ?", demande-t-il dans son message au Comité pour la protection des journalistes.

Micah Garen, fondateur et directeur de Four Corners Média, une société spécialisée dans le documentaire vidéo, photo et texte, basée à New York et dans le Colorado, travaillait sur un documentaire sur les richesses archéologiques irakiennes. Les militaires italiens en Irak avaient démenti l’avoir chassé de leur base de Nassiriah, peu avant son rapt. Ils avaient indiqué qu’il était resté au Camp Mittica jusqu’au 11 août 2004 et qu’il leur avait rendu son laissez-passer avant de se rendre à Bagdad. Le directeur du département d’archéologie de Nassiriah, Abdel Amir al-Hamdani, avait indiqué que Micah Garren avait été chassé de la base italienne après avoir dénoncé le mitraillage d’une ambulance par des soldats italiens qui avait couté la vie à trois personnes, dont une femme enceinte.

Agence France Presse

Au moins cinq morts et 39 blessés dans une attaque au mortier dans le centre de Bagdad

BAGDAD (AP) - Le ministère irakien de l’Intérieur a fait état d’au moins cinq morts dont deux enfants et 39 blessés dans une attaque au mortier qui s’est produite, mardi 17 août 2004, dans une rue très fréquentée du centre de Bagdad. Dans un premier temps, le ministère avait d’abord annoncé un attentat à la voiture piégée avant de se raviser.

Le colonel Adnan Abdul-Rahman du ministère de l’Intérieur a précisé que l’explosion a détruit la devanture d’un salon de coiffure. Trois des corps des victimes étaient totalement calcinés. La plupart des blessés souffrent de blessures dues à des éclats de métal.

Cette attaque au mortier survient au dernier jour de la Conférence nationale, une réunion de délégués venus de tout le pays.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source