retour article original

samedi 27 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (1ère partie) : Du 21 décembre 2003 au 29 février (...)
14 décembre 2003

Remarques du président des Etats-Unis George Walker Bush, à propos de la capture de Saddam Hussein

par George Walker Bush


Hier, le 13 décembre 2003, à environ 20h30 heure de Bagdad, les forces militaires des Etats-Unis ont capturé Saddam Hussein vivant. Il a été trouvé près d’une ferme, à proximité de la ville de Tikrit, à l’occasion d’un raid mené sans aucune perte. Et maintenant, l’ex-dictateur de l’Irak va devoir affronter la justice qu’il a refusée à des millions de personnes.


La capture de cet homme était cruciale pour l’avènement d’un Irak libre. Elle marque le bout de la piste pour lui, et pour tous ceux qui ont commis des abus et tué en son nom. Pour les fugitifs bassistes largement responsables de la violence actuelle, il n’y aura pas de retour à un pouvoir corrompu et aux privilèges qu’ils ont détenus jadis. Pour la grande majorité des citoyens irakiens qui espèrent vivre en hommes et femmes libres, cet événement apporte des assurances supplémentaires que les chambres de torture et la police secrète ont cessé pour toujours.

Et cet après-midi, j’ai un message pour le peuple irakien : Vous n’aurez plus jamais à redouter le gouvernement de Saddam Hussein. Tous les Irakiens qui ont choisi le camp de la liberté ont choisi le camp vainqueur. Les buts de notre coalition sont les mêmes que les vôtres -la souveraineté pour votre pays, la dignité pour votre grande culture, et, pour chaque citoyen irakien, l’opportunité d’une vie meilleure.

Dans l’histoire de l’Irak, une ère sombre et douloureuse s’est achevée. Un jour d’espoir est arrivé. Tous les Irakiens peuvent désormais s’unir pour rejeter la violence et construire un nouvel Irak.

Le succès de la mission d’hier est un hommage rendu à nos hommes et nos femmes qui servent actuellement en Irak. L’opération était basée sur le magnifique travail d’analystes du renseignement qui ont suivi le dictateur à la trace dans un vaste pays. L’opération a été menée avec talent et précision par une courageuse force combattante. Nos troupes et nos alliés de la coalition ont affronté de nombreux dangers durant la chasse aux membres du régime déchu, et dans leurs efforts pour apporter espoir et liberté au peuple irakien. Leur travail continue, et les risques également. Aujourd’hui, au nom de la nation, je remercie les membres de nos forces armées et je les félicite.

J’ai aussi un message pour tous les Américains : La capture de Saddam Hussein ne signifie pas la fin de la violence en Irak. Nous sommes toujours confrontés à des terroristes qui préfèrent continuer de tuer des innocents plutôt que d’accepter l’avènement de la liberté au cœur du Moyen-Orient. Ces sortes d’hommes sont une menace directe contre le peuple américain, et ils seront vaincus.

Nous avons atteint cet instant grâce à de la patience, de la résolution et une action ciblée. Et cela demeurera notre stratégie pour aller de l’avant. La guerre à la terreur est une sorte de guerre différente, gagnée capture par capture, cellule par cellule, et victoire par victoire. Notre sécurité est assurée par notre persévérance et par notre sûre croyance au succès de la liberté. Et les Etats-Unis ne fléchiront pas avant que cette guerre soit gagnée.

Que Dieu bénisse le peuple irakien, et qu’il bénisse l’Amérique.

George Walker Bush

AUTEURS 

  • George Walker Bush

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source