retour article original

mercredi 18 janvier 2017
Vous êtes ici Accueil Le lobby juif
Bocage, 12 juillet 2015

Le lobby juif : Trois ans de prison supplémentaires pour Wolfgang Fröhlich


Vue de la prison de Stein

Dans un message du 2 juillet 2015 nous annoncions que le procès de l’ingénieur autrichien Wolfgang Fröhlich venait d’être fixé, avec seulement 8 jours de préavis, au 9 juillet. Or voici le terrible verdict rendu ce jour-là. Merci à notre fidèle traducteur pour son compte rendu.

Bocage


Autriche

Le 9 juillet 2015 le Landgericht de Krems a condamné Fröhlich à 3 ans d’emprisonnement. Ce sont donc trois années supplémentaires qui s¹ajoutent aux dix années auxquelles il a déjà été condamné pour délits d’opinion. Il aurait dû être libéré au terme de sa peine, le 15 janvier 2016, soit dans six mois. Avec un total de treize années d’incarcération Fröhlich risque donc de dépasser le triste record de Horst Mahler, cet autre martyr de l’impitoyable répression antirévisionniste qui a cours dans l’espace germanophone.

Plusieurs des écrits adressés par Fröhlich de sa cellule au chancelier Faymann, à des autorités, à l’hebdomadaire "Profil" ou à des connaissances, courriers dans lesquels il écrivait que l’Holocauste n¹avait pu se dérouler comme habituellement affirmé, ont fait partie des chefs d¹accusation portés contre lui.

La condamnation qui porte donc maintenant la peine d¹emprisonnement à un total de treize années n’a pas été prononcée cette fois pour "négation de l’Holocauste", mais pour contestation de l’arme indiquée.

Wolfgang Fröhlich

Ainsi donc dans le même temps où le chancelier autrichien Werner Faymann affirme que les 70000 immigrants entrés cette année sont des demandeurs d’asile auxquels on doit répondre positivement pour des raisons humanitaires, il prône de porter la peine d’emprisonnement d’un citoyen à treize ans au lieu des dix presque déjà accomplis pour une opinion exprimée dans une lettre qui lui a été personnellement adressée par le prisonnier. Ne se révèle-t-il pas ainsi comme étant un impitoyable et glacial persécuteur politique qui par le biais d¹un apparent discours humanitaire en faveur des demandeurs d¹asile cherche en réalité à dissimuler la colonisation de l’Autriche par des populations étrangères ?

Werner Faymann

Fröhlich a formulé un appel sur l¹issue prévisible duquel on ne se prononcera pas...

Voici l’adresse du prisonnier :

Monsieur Wolfgang Fröhlich

JVA Stein, H. Nr. 46484

Steiner Landstr. 4

A-3504 Krems/Stein (Autriche)

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source