retour article original

jeudi 30 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
AP, 21 août 2004

Irak : Les résistants de Moqtada Al-Sadr prêts à rendre les clefs du mausolée de l’imam Ali


NAJAF, Irak (AP) - Le mausolée de l’imam Ali, à Najaf, se trouvait toujours sous contrôle des hommes de l’imam chiite Moqtada al-Sadr, samedi 21 août 2004, les représentants du plus haut dignitaire chiite irakien ayant apparemment exigé, avant d’en accepter les clefs, que le sanctuaire soit évacué.


La ville sainte de Najaf, dans le centre-sud de l’Irak, était plus calme que les jours précédents, malgré des explosions sporadiques.

Un lieutenant de Moqtada Al-Sadr, Ahmed Al-Shaibany, avait déclaré que le trousseau correspondant aux portes extérieures de l’enceinte du tombeau d’Ali, aux portes intérieures et à des coffres à l’intérieur, avait été remis « au bureau » du grand ayatollah Ali Al-Husseini Al-Sistani, ce dernier étant quant à lui hospitalisé à Londres pour des problèmes cardiaques. « Le véritable transfert du contrôle du sanctuaire n’a pas encore eu lieu. Il reste des questions à régler et nous attendons un comité du bureau d’Ali Al-Husseini Al-Sistani pour achever la procédure », avait ajouté Ahmed Al-Shaibany, précisant que ces questions comprenaient notamment celles de l’or et des sommes d’argent entreposés dans l’enceinte du tombeau.

Selon Cheikh Ali Smeisim, un autre lieutenant de Moqtada Al-Sadr, les résistants demandaient, avant de partir, qu’une délégation du bureau d’Ali Al-Husseini Al-Sistani inspecte les lieux pour éviter que les résistants ne soient accusés d’avoir volé ou endommagé quoi que ce soit.

Mais le Cheikh Hamed Khafaf, un proche d’Ali Al-Husseini Al-Sistani, ne l’entendait pas ainsi. « Si les frères du bureau (...) de Moqtada Al-Sadr veulent quitter le sanctuaire, fermer les portes et rendre les clefs, alors le bureau de l’autorité religieuse à Najaf prendra les clefs et veillera dessus jusqu’à la fin de la crise », a-t-il dit depuis Londres, refusant d’envoyer une délégation pour des raisons de sécurité.

Les résistants de Moqtada Al-Sadr, l’armée du Mahdi, ont retiré les armes du sanctuaire, vendredi 20 août 2004, mais les hommes sont restés. Des tractations se sont déroulées dans la nuit pour obtenir leur départ.

Ces développements pourraient mettre fin à deux semaines d’un soulèvement qui a fait des dizaines de morts et des centaines de blessés dans les combats entre résistants et forces irakiennes et américaines.

Un retrait pacifique des forces de Moqtada Al-Sadr, obtenu par la médiation des autorités religieuses, permettrait au gouvernement intérimaire irakien de ne pas céder sur son refus de négocier et aux insurgés de ne pas capituler devant les troupes américaines et irakiennes. Chacun sauverait la face.

Abdul HUSSEIN Al-OBEIDI

Espoir de libération pour un journaliste

BAGDAD (AP) - Le journaliste américain Micah Garen, pris en otage avec son traducteur irakien Amir Doshe, le 13 août, à Nassyriyah, dans le sud de l’Irak, n’est plus menacé de mort et pourrait être libéré dès ce samedi 21 août 2004, selon un collaborateur de l’imam chiite Moqtada al-Sadr, Cheikh Awas al-Khafaji.

Les ravisseurs, qui se font appeler "la Brigade des martyrs", avaient menacé de tuer leur otage new-yorkais sous 48 heures si les troupes américaines ne se retiraient pas de Najaf, mais Cheikh Awas al-Khafaji a déclaré, samedi 21 août 2004, que des médiateurs avec lesquels il avait parlé lui avait annoncé la levée de la menace de mort. "Nous espérons qu’il sera libéré aujourd’hui et que nos efforts porteront leurs fruits. En ce qui concerne le traducteur irakien, nous avons reçu des assurances de ce qu’il serait relâché avec le journaliste", a-t-il précisé.

La télévision Al-Jazira a diffusé, vendredi 20 août 2004, une vidéo dans laquelle Micah Garen affirme qu’il est détenu mais bien traité.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source