retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
AP, AFP, 22 août 2004

Irak : Libération de Micah Garen


BAGDAD (AP) - Le journaliste américain Micah Garen, qui avait été enlevé dans le sud de l’Irak, le 13 août, avec son traducteur Amir Douchi, a été libéré, dimanche 22 août 2004, à Nassiriyah, a annoncé un proche de l’imam chiite Moqtada al-Sadr sur la chaîne de télévision panarabe Al-Jazira.

La Croix Rouge italienne garde espoir pour le Enzo Baldoni.


Quelques minutes plus tard, le journaliste lui-même racontait son calvaire dans un entretien téléphonique avec la chaîne. Le jeune homme a remercié les hommes de Moqtada Al-Sadr et tous ceux qui ont oeuvré à sa libération.

Sans plus de précisions, il a raconté qu’il prenait des photos, ce qui avait mécontenté deux personnes, juste avant son enlèvement en pleine rue par deux hommes armés.

Micah Garen, 36 ans, journaliste indépendant basé à New York, passionné d’archéologie, enquêtait sur le pillage des sites archéologiques en Irak pour Four Corners Media, sa propre société.

Les hommes d’Al-Sadr avaient condamné cet enlèvement, suivi d’une vidéo de l’otage, diffusée jeudi 19 août 2004, dans laquelle les ravisseurs menaçaient de l’exécuter sous 48 heures si les Américains ne quittaient pas Najaf.

« Les ravisseurs ont entendu l’appel que nous avons lancé pendant les prières du vendredi, ils nous ont contacté, et nous leur avons demandé de l’amener au bureau de Moqtada Al-Sadr, et promis que personne ne les poursuivrait. Ils l’ont libéré aujourd’hui, il y a une demi-heure », avait auparavant déclaré Cheikh Awas al-Khafaji, qui a assuré la médiatrion.

Associated Press

La Croix Rouge italienne garde espoir pour le reporter disparu en Irak

L’espoir demeure pour le reporter italien porté disparu, depuis jeudi 19 août 2004, en Irak, sur la route de la ville assiégée de Najaf, a déclaré, dimanche 22 août 2004 au soir, en Italie un commissaire de la Croix Rouge italienne, Maurizio Scelli. "Nous sommes tous préoccupés mais nous gardons l’espoir que, comme Enzo Baldoni est un homme de terrain, habitué à prendre des risques, il puisse s’être fait accompagner dans un endroit où recueillir des informations utiles pour son reportage", a déclaré M. Scelli, dont l’organisation est présente en Irak. "Tant qu’il n’y a pas une communication ou un indice clair, cela peut être tout ou rien, d’autant qu’il n’utilisait pas le téléphone portable ou d’autres instruments", a ajouté le dirigeant de la Croix Rouge italienne.

Enzo Baldoni, 56 ans, reporter accrédité en Irak par l’hebdomadaire indépendant Diario et dont la rédaction craint qu’il se soit fait enlevé, n’a plus donné signe de vie depuis sa décision, jeudi 19 août 2004, de se rendre à Najaf, avec son interprète et chauffeur d’origine palestinienne. Il était parti de Bagdad avec la Croix Rouge italienne, dont le convoi avait cependant fait demi-tour après une explosion au passage d’une ambulance.

L’inquiétude est montée d’un cran, samedi 21 août 2004 au soir, après l’annonce de la découverte du corps sans vie du chauffeur d’Enzo Baldoni, près de Najaf, une information qui n’avait toujours pas reçu de confirmation officielle 24 heures plus tard. "L’unique information sûre est que l’on est sans nouvelles d’Enzo Baldoni", a souligné un de ses confrères présent en Irak, Pino Scaccia, envoyé de la télévision publique italienne Rai, sur son site internet personnel.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source