retour article original

mercredi 7 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Europe Grèce
Le Courrier, 28 septembre 2015

Grèce : Radio libre fermée

par Benito PEREZ


La première journée du gouvernement Tsipras 2 a été assombrie par le démantèlement de la radio libre ERTOpen. Fondée il y a deux ans en réaction à la fermeture de l’audiovisuel public (ERT), la radio émettait principalement sur internet. Elle était portée par l’engagement bénévole d’une partie de son staff licencié, regroupé au sein du syndicat des travailleurs d’ERT (Pospert), et par la volonté de ne pas laisser les médias audiovisuels privés en situation de monopole.


Grèce

Le président du syndicat, Panagiotis Kalfagiannis, et l’un des administrateurs, Dimitris Kounis, ont été arrêtés pendant quelques heures avant d’être relâchés. On leur reproche d’avoir enfreint la loi sur les télécommunications.

Panagiotis Kalfagiannis

Très suivie, ERTOpen était jusque-là tolérée, de nombreux politiciens, dont le premier ministre, ayant même répondu aux invitations de sa rédaction. La réouverture d’ERT en juin dernier par le gouvernement Tsipras 1 n’avait pas mis un terme à l’expérience ERTOPen, qui fonctionnait comme un média alternatif indépendant tant du pouvoir politique que des grands groupes privés.

Réagissant à l’opération policière, l’ex-présidente du parlement, Zoe Konstantopoulou, qui a claqué la porte de Syriza, a accusé le gouvernement de vouloir « punir » la radio du « crime d’avoir informé la population sur le vrai travail » de la commission d’audit de la dette publique qu’elle préside et qui siège depuis mardi 22 septembre 2015 à Athènes.

Benito PEREZ

Zoe Konstantopoulou

Liens liés a l'article.Le Courrier

AUTEURS 

  • Benito PEREZ

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source