retour article original

dimanche 4 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Europe France
sputniknews, 14 novembre 2015

France : Des témoins racontent une nuit d’horreur à Paris

Suivi d’un commentaire


Evacuation d’une victime d’un attentat, à Paris, le 13 novembre 2015

L’agence Sputnik a recueilli des témoignages de Parisiens après les attaques meurtrières survenues dans la capitale française dans la soirée du 13 novembre 2015.


France

Six attaques simultanées ont frappé la capitale française dans la soirée du vendredi 13 novembre 2015. Selon diverses estimations, entre 120 et 153 personnes ont trouvé la mort dans les attentats. Trois explosions se sont produites, d’abord à Saint-Denis, aux abords du stade de France, pendant un match amical France-Allemagne. Les trois assaillants auraient fait détonner des ceintures d’explosifs, faisant une victime. Cinq autres lieux parisiens ont ensuite été touchés : rue de la Fontaine au Roi (5 morts) ; rue Bichat (12 morts) ; boulevard Voltaire (un terroriste mort) ; rue de Charonne (19 morts) ; la salle de concert du Bataclan (plus de 70 morts). Le président François Hollande a décrété l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire français et rétabli les contrôles aux frontières nationales.

Une victime d’un attentat, à Paris, le 13 novembre 2015

"Oui, nous avons entendu des coups de feu, et après on nous a demandé de quitter le bar où nous étions. C’était une horreur absolue, nous avons été terrifiés", raconte une interlocutrice de l’agence. "Qu’est-ce que j’ai vu ? Lorsque des coups de feu ont retenti, j’étais dans un café à proximité d’un McDonalds. Des gens couraient, j’étais tellement choqué… Ils tiraient sur tout ce qui bougeait. Je vis à Paris depuis moins d’un an, et j’ai déjà assisté à un tel carnage", confie un autre habitant de la capitale. "J’ai entendu des coups, et on nous a interdit de sortir du café. Nous étions effrayés", déclare une jeune femme. "Je n’ai pas entendu de coups de feu, mais j’ai vu des gens qui couraient en face du restaurant où je me trouvais. Nous avions terriblement peur. Nous avions juste voulu boire un verre de vin vendredi soir, et puis ce cauchemar s’est produit", a fait savoir une autre interlocutrice.

sputniknews

Une victime d’un attentat, à Paris, le 14 novembre 2015

Commentaire

Ces nouveaux attentats démontrent l’inefficacité des mesures liberticides adoptées par les gouvernements à la botte du lobby juif. Ces mesures n’assurent nullement la sécurité des populations concernées et ont pour seul effet d’instaurer une tyrannie criminalisant toute critique de la collaboration au sionisme.

Par ailleurs, on relèvera que ces gouvernements qui affectent l’indignation quand des attentats sont perpétrés dans tel ou tel pays occidental sont les mêmes qui soutiennent des groupes terroristes en Libye, en Syrie et ailleurs. Quand les victimes des attentats sont musulmanes, ce n’est pas un problème.

Frank BRUNNER

Liens liés a l'article.sputniknews

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source