retour article original

lundi 5 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Europe France
oumma, 19 novembre 2015

France : Manuel Valls a refusé une liste de djihadistes français opérant en Syrie


Manuel Valls (au centre de l’image) en compagnie d’autres agents israéliens

Y aurait-il anguille sous roche au sommet de l’Etat dans le dossier de Daech ? C’est en tout cas ce qu’a laissé clairement entendre, mercredi 18 novembre 2015 au matin, sur les ondes de France Inter, Yves de Kerdrel, le patron à droite toute du magazine de la droite dure « Valeurs Actuelles », qui ne nous aura rien épargné en matière de Unes sensationnalistes et islamophobes, en révélant les coulisses de ce qu’il présente comme une « Affaire d’Etat ».


France

A la fin de son intervention, la journaliste Sonia Devilliers évoque les allégations proférées contre Manuel Valls par Bernard Squarcini, ancien directeur de la DCRI, les services secrets français, dans les colonnes du numéro de son hebdomadaire qui paraît jeudi 19 novembre 2015, selon lesquelles il y a deux ans, la France aurait pu se procurer « la liste des djihadistes français opérant en Syrie », si Valls, alors ministre de l’Intérieur, ne s’y était opposé, au motif qu’il ne voulait pas échanger de renseignements avec la Syrie. « Les services secrets syriens sont venus il y a deux ans lui proposer [à Bernard Squarcini] la liste de tous les djihadistes français opérant en Syrie. […] Manuel Valls a dit « pas question, nous n’échangeons pas de renseignements avec un régime tel que la Syrie ». Fin 2013, Bernard Squarcini interpellait le gouvernement en ces mêmes termes dans le journal Marianne : « Comment arrêter les jihadistes français qui partent en Syrie s’il n’y a plus de contacts, plus de négociations ? »

oumma

Bernard Squarcini

Liens liés a l'article.oumma

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source