retour article original

samedi 27 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (1ère partie) : Du 14 décembre 2003 au 30 janvier (...)
AFP, 22 décembre 2003

Proche Orient : Le chef de la diplomatie égyptienne agressé à Jérusalem


JERUSALEM (AFP) - Le chef de la diplomatie égyptienne Ahmed Maher, qui effectuait une visite en Israël pour tenter de relancer le processus de paix, a été agressé lundi par un groupe de fidèles palestiniens sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-est.


Dans la bande de Gaza, deux officiers de l’armée israélienne ont été tués par des tirs palestiniens et leur assaillant palestinien a été abattu, selon l’armée.

M. Maher, 68 ans, est sorti lundi soir de l’hôpital israélien Hadassah de Jérusalem, où il a été traité pendant trois heures, a indiqué la télévision publique israélienne. Le chef de la diplomatie égyptienne a ensuite regagné Le Caire, où son avion a atterri vers 23h00 (21h00 GMT).

Auparavant, son porte-parole Tareq Adel avait affirmé que le ministre était en "très bonne forme".

Il a tenté de minimiser l’agression dont a été victime M. Maher, affirmant que celui-ci avait été incommodé lors d’une bousculade qui s’est produite alors qu’il était évacué hors de l’esplanade, où se dresse la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam.

"Deux ou trois individus ont interpellé M. Maher pour exprimer leur déception et préoccupation (à cause de sa visite en Israël). Les agents de sécurité (israéliens) ont alors décidé que nous devions partir et une bousculade s’est produite alors que nous partions", a-t-il affirmé.

"L’incident a été exagéré", a-t-il ajouté.

Des témoins ont en revanche affirmé que M. Maher avait été conspué et attaqué à coups de chaussures par un groupe d’activistes du Parti de la libération islamique (Hizb al-Tahrir). Ces activistes, une vingtaine au total, attendaient M. Maher sur l’esplanade, à l’entrée de la Mosquée Al-Aqsa où il devait prier.

Quelques heures après l’agression, la police israélienne a annoncé l’arrestation de cinq Palestiniens de Jérusalem, soupçonnés d’y avoir participé, et indiqué que "d’autres arrestations devraient intervenir dans les heures qui viennent".

La présidence égyptienne a indiqué "regretter profondément" l’agression contre M. Maher.

Son homologue israélien, Sylvan Shalom, s’est rendu à son chevet lors de son hospitalisation. Le Premier ministre Ariel Sharon lui a téléphoné pour lui souhaiter un prompt rétablissement.

Avant cette agression, M. Maher avait rencontré MM. Sharon et Shalom, ainsi que le président israélien Moshé Katzav à Jérusalem.

L’Autorité palestinienne a "fermement" condamné l’agression.

"Nous condamnons ce genre d’actes avec la plus grande fermeté, surtout que la visite de M. Maher visait à soutenir notre peuple et à faire cesser l’agression israélienne", a affirmé le ministre palestinien chargé des négociations, Saëb Erakat.

A l’issue de sa rencontre avec M. Sharon, M. Maher avait affirmé que celui-ci s’était engagé à éviter toute action susceptible de compromettre une éventuelle trêve dans les attaques anti-israéliennes, actuellement négociée par les groupes palestiniens sous les auspices de l’Egypte, et s’était dit optimiste sur les chances de parvenir à une telle trêve.

D’autre part, deux officiers de l’armée israélienne ont été tués en début de soirée au point de passage de Kissoufim dans le centre de la bande de Gaza par les tirs d’un assaillant palestinien qui a ensuite été abattu, a annoncé un porte-parole militaire.

Selon des témoins palestiniens, des membres des Brigades Al-Qods, branche armée du Jihad islamique, et des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, groupe armé lié au mouvement Fatah, ont revendiqué cette attaque.

Ces nouvelles morts ont porté à 3.657 le nombre des personnes tuées depuis le début de l’Intifada, fin septembre 2000, dont 2.735 Palestiniens et 856 Israéliens.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source