retour article original

lundi 5 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Tunisie
ATS, 22 novembre 2015

Tunisie : Les projets d’aide de la Suisse


39 % de la population tunisienne a moins de 24 ans. 28,5 % des 14 à 28 ans sont sans emploi

La Tunisie fait partie, depuis 2011, des partenaires du programme suisse pour l’Afrique du Nord. Des projets ciblés favorisent la démocratie, encouragent l’essor économique ou proposent des solutions aux problèmes migratoires. La Suisse y a investi 60 millions de francs jusqu’à fin 2014. Environ la moitié de cette somme bénéficie aux régions défavorisées du sud de la Tunisie.


Tunisie

Par exemple, un projet vise la création de 10000 emplois pour les jeunes dans quatre gouvernorats défavorisés de Tunisie, sur une période de trois ans. Pendant la phase-pilote, en 2011, 35 entrepreneurs ont obtenu un soutien pour créer 266 emplois potentiels, signale le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Un autre projet vise à développer la formation professionnelle en Tunisie. Les jeunes universitaires, notamment, peuvent acquérir des compétences pratiques lors de stages effectués en entreprise, sur le modèle d’expériences menées de longue date en Suisse. Ce projet de la Direction du développement et de la coopération (DDC) est financé à hauteur de 3,1 millions de francs sur trois ans et demi.

Un cours de pâtisserie

La Suisse est aussi un des principaux investisseurs étrangers en Tunisie. Des entreprises helvétiques y sont actives dans les secteurs du textile, de l’habillement et des produits alimentaires. Les deux pays sont liés par un accord de libre-échange entre Tunis et l’Association européenne de libre-échange (AELE) et un accord concernant la promotion et la protection réciproque des investissements. Ils ont signé d’autres accords économiques dans le cadre du programme de soutien à la transition démocratique.

De nombreux ressortissants suisses effectuent des voyages en Tunisie, et quelque 1600 s’y sont établis. Par ailleurs, la Suisse compte une importante communauté tunisienne. Les liens humains ainsi tissés, les projets culturels et les bourses de la Confédération renforcent les échanges entre les deux pays, rappelle le site du Département fédéral des affaires étrangères.

ATS

Avec les fonds perçus de la Suisse pour l’aide au retour, Walid Jebali s’est lancé dans l’élevage de moutons avec un cousin en Tunisie. Pour ce faire, ils ont reçu 6000 francs de la Confédération

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source