retour article original

jeudi 25 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
AP, Reuters, AFP, 26 août 2004

Irak : Attaque au mortier contre la principale mosquée de Koufa


KOUFA, Irak (AP) - L’attaque au mortier contre la principale mosquée de Koufa, dans la banlieue nord-est de Najaf, a fait au moins 27 morts et 63 blessés alors qu’ils se préparaient à marcher sur la ville sainte chiite, selon des responsables hospitaliers et des témoins.

Ali Al-Husseini Al-Sistani poursuit sa route vers Nadjaf, malgré les tirs à Koufa.


Des milliers de fidèles étaient présents, jeudi 25 août 2004, autour de la mosquée qui était bondée, au moment où un ou plusieurs obus l’ont touchée, et des ambulances ont été rapidement dépêchées sur les lieux, pour prendre en charge des dizaines de blessés et les transporter vers un hôpital proche. Selon des témoins, des morts gisent encore autour de la mosquée. Mohammed AbdelKhadum, un responsable de l’hôpital al-Furat al-Aswat de Koufa, a déclaré que 25 personnes ont été tuées et 60 blessées.

Hussam al-Husseini, un collaborateur de l’imam Moqtada al-Sadr, a expliqué qu’un obus de mortier avait touché la mosquée elle-même et que deux autres ont frappé à proximité de la porte d’entrée. On ignore encore qui a tiré cet obus, alors que les forces américaines et irakiennes se battent depuis trois semaines à Najaf contre les résistants de l’imam chiite Moqtada al-Sadr. Par le passé, Moqtada al-Sadr a régulièrement utilisé la mosquée de Koufa pour y délivrer ses sermons et prêches lors de la prière du vendredi.

Mercredi 25 août 2004, trois obus de mortier, qui visaient apparemment un barrage de police, ont touché un secteur civil de Koufa, tuant deux personnes dont un garçon de huit ans et en blessant quatre autres, selon des responsables hospitaliers.

Mercredi 25 août 2004 également, des assaillants non identifiés ont ouvert le feu, depuis une base de la Garde irakienne, tuant deux personnes et en blessant cinq autres qui participaient à ce qui semblait être une manifestation pacifique de soutien à Moqtada al-Sadr, selon des responsables hospitaliers et des images diffusées par Associated Press Television News.

Associated Press

Ali Al-Husseini Al-Sistani poursuit sa route vers Nadjaf, malgré les tirs à Koufa

BAGDAD (Reuters) - Le grand ayatollah Ali Sistani a décidé jeudi de poursuivre sa route vers Nadjaf malgré les tirs au mortier contre une mosquée de la ville voisine de Koufa qui ont fait au moins 25 morts, a dit un collaborateur accompagnant le plus haut dignitaire chiite irakien dans son retour vers la ville sainte. "Nous poursuivons notre route. La foule qui nous entoure est immense", a déclaré à Reuters Hamed Khafaf.

Reuters

Enzo Baldoni

S’exprimant quelques heures avant l’expiration d’un délai accordé à Rome par un groupe islamiste pour retirer ses troupes d’Irak, le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini a affirmé que son pays était prêt à retirer ses troupes si le gouvernement intérimaire irakien en effectue la demande. "Nous sommes prêts à nous retirer d’Irak, même demain, si le gouvernement de M. Allaoui (le Premier ministre irakien Iyad Allaoui) nous le demande", a déclaré M. Frattini à la chaine Al-Jazira du Qatar.

Le groupe islamiste, qui se fait appeler l’"Armée islamique en Irak", avait affirmé dans une vidéo diffusée, mardi 23 août 2004, par Al-Jazira, détenir le journaliste italien Enzo Baldoni, et avait accordé à Rome 48 heures pour retirer ses 3000 militaires et gendarmes déployés en Irak après la chute de Saddam Hussein.

L’"Armée islamique en Irak" avait déjà exécuté deux otages pakistanais enlevés le 23 juillet. Par ailleurs, les deux enfants d’Enzo Baldoni, Gabriella (24 ans) et Guido (21 ans), ont lancé sur Al-Jazira un appel aux ravisseurs pour sa libération.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source