retour article original

jeudi 27 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (9ème partie) : Août 2004
AFP, 26 août 2004

Irak : Le gouvernement de la collaboration fait tirer sur des manifestants pacifiques


Des représentants du grand ayatollah Ali Sistani et du chef Moqtada Al-Sadr ont entamé des discussions, jeudi 26 août 2004, pour "éviter à la ville sainte de Najaf la destruction", a déclaré un porte-parole du prestigieux dignitaire chiite.

74 morts et 376 blessés à Koufa et à l’entrée de Najaf.


"Nous sommes entrés en contact avec Moqtada Al-Sadr. Nous attendons les prochaines heures en espérant que nous allons réussir à éviter à la ville la destruction", a déclaré à la presse Hamed Khaffaf.

Le grand ayatollah Sistani, qui a passé près de trois semaines à Londres pour des raisons de santé, est arrivé dans l’après-midi à Najaf pour tenter de ramener la paix dans la ville, au lendemain de son retour en Irak. Un cessez-le-feu a été décrété dans la ville sainte à l’arrivée d’Ali Sistani. Les combats entre l’Armée du Mehdi de Moqtada Al-Sadr et les forces américaines ont commencé le 5 août 2004.

74 morts et 376 blessés à Koufa et à l’entrée de Najaf

Soixante-quatorze personnes ont été tuées et 376 blessées, jeudi 26 août 2004, par des tirs de mortier contre la mosquée de Koufa et lors des manifestations sanglantes qui ont eu lieu à l’entrée de la ville voisine de Najaf, selon le ministère irakien de la Santé.

"L’hôpital de Najaf a reçu 39 morts et 255 blessés et celui de Koufa 25 morts et 60 blessés", a affirmé un responsable de la chambre d’opération du ministère. "Nous ne pouvons pas faire la différence entre ceux qui ont péri dans le bombardement de la mosquée de Koufa et ceux qui sont morts durant la manifestation", a-t-il précisé. Par ailleurs, a-t-il ajouté, huit morts et 42 blessés des manifestations ont été transportés à Diwaniya, à 50 km à l’est de Najaf, et deux morts et 19 blessés à l’hôpital de Hilla, à 60 km au nord de Najaf.

Deux manifestations de partisans du chef radical Moqtada Sadr qui voulaient entrer à Najaf se sont terminées dans un bain de sang. La première a réuni plusieurs milliers de personnes qui voulaient se rendre de la mosquée de Koufa au mausolée d’Ali à Najaf, distants d’une dizaine de km, alors que la seconde rassemblait aussi des milliers de manifestants venant de Diwaniya. Dans les deux cas, les Gardes nationaux ont ouvert le feu pour les empêcher d’entrer dans la cité sainte. Par ailleurs, deux obus de mortier se sont abattus sur la mosquée de Koufa contrôlée par les résistants de Moqtada Al-Sadr.

Un soldat américain tué dans une attaque au mortier à Bagdad

Un soldat américain a été tué, mercredi 25 août au soir, dans une attaque au mortier à Bagdad, a annoncé, jeudi 26 août 2004, la Force multinationale (FMN). L’attaque s’est produite à 21h40 locales (17h40 GMT), a indiqué sans autre précision la Force multinationale dans un communiqué.

Au moins 722 soldats américains ont été tués au combat depuis avril 2003, selon des chiffres du Pentagone.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source