retour article original

lundi 23 janvier 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Europe Russie
sputniknews, 26 décembre 2015

Russie : La Turquie soutient le blocus de la Crimée


Des habitants fêtent le rattachement de la Crimée à la Russie, à Sevastopol, le 21 mars 2014

La Turquie fournira du matériel militaire au bataillon de Tatars de Crimée formé en Ukraine dans le but de "protéger les frontières de la Crimée".


Russie

La Crimée est une péninsule rattachée à la Russie suite à un référendum organisé au printemps 2014. L’Ukraine n’a jamais reconnu ce rattachement et considère le territoire criméen comme faisant partie intégrante de son territoire national. Les Tatars de Crimée sont une population d’origine turque vivant à l’origine dans la péninsule de Crimée. Entre les XVe et XVIIIe siècles, ils constituaient le khanat de Crimée, allié aux Ottomans, qui prospéra puis tomba face à l’empire russe. Une partie des Tatars de Crimée n’a pas accepté le rattachement de la péninsule à la Russie.

Une habitante vient de recevoir le passeport russe, à Simferopol, le 8 avril 2014

La Crimée a été placée en autonomie énergétique pendant plus de huit jours après qu’une ligne à haute tension située en Ukraine et qui alimentait la presqu’île en électricité a été endommagée le 22 novembre 2015. Un état d’urgence a été proclamé en Crimée et à Sébastopol (ville fédérale de Russie, jouissant d’un statut particulier en Crimée, ndlr), les entreprises ont cessé leurs activités afin d’économiser de l’énergie et un calendrier de coupures d’électricité a été adopté. Les partisans du blocus de la Crimée en Ukraine n’ont pas laissé les techniciens accéder à la ligne à haute tension endommagée.

Ravshan, un Tatar, mange à la lumière d’une lampe à pétrole, pendant une coupure d’électricité, à Strogonovka, le 26 novembre 2015

Le ministère turc de la Défense va fournir une aide au bataillon de volontaires créé en Ukraine et qui inclue des représentants des Tatars de Crimée, a déclaré l’un des organisateurs du blocus de Crimée, Lenour Islamov. Dans une interview, il explique que la majeure partie du financement est pour le moment assurée par les volontaires, Ankara assurant, pour sa part, le ravitaillement de l’unité. Elle doit lui fournir prochainement des vêtements et des chaussures. Le bataillon comprendra 560 personnes, selon Lenour Islamov. Il aura pour missions de "protéger la frontière criméenne au sein même du territoire de la Crimée", mais aussi de "frapper dans les endroits que seuls ses membres connaissent". Lenour Islamov, accusé par contumace de sabotage par la justice russe, a déclaré qu’il était nécessaire de continuer le blocus énergétique de la Crimée et d’élargir son blocus alimentaire. Selon lui, il faut "attaquer à l’aide de vedettes les navires transportant des marchandises à destination de la Crimée", ce qui serait cependant une mesure extrême, car il existe d’autres moyens, et "plus efficaces", d’assurer le blocus maritime de la péninsule.

sputniknews

Lenour Islamov

Liens liés a l'article.sputniknews

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source