retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Afrique du Sud
AFP, 26 août 2004

Afrique du Sud : Fin d’une visite de deux jours de Jack Straw


Vue de Cape Town

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jack Straw, a conclu, jeudi 26 août 2004, une visite de deux jours en Afrique du Sud, au cours de laquelle il a évoqué avec son homologue la situation au Darfour et dans la région des Grands lacs.

Afrique du Sud


M. Straw a rencontré au Cap le ministre sud-africain des Affaires étrangères, Nkosazana Dlamini-Zuma.

Nkosazana Dlamini Zuma

La délégation britannique comptait notamment le ministre de la Santé, John Hutton, et celui des Forces armées, Adam Ingram. "Les ministres ont salué les progrès faits dans le processus de paixau Soudan", indique un communiqué commun publié avant le départ, jeudi 26 août 2004 au soir, de M. Straw pour la Grande-Bretagne. "Ils sont convenus d’appuyer les efforts des Nations unies pour résoudre la crise au Darfour et ont salué les efforts actuels du Royaume-Uni au Conseil de sécurité (de l’ONU) en ce sens", poursuit le texte.

Jack Straw au camp de réfugiés d’Abu Shok, au Darfour, le 24 août 2004

Des pourparlers de paix réunissent, depuis lundi 23 août 2004, à Abuja, sous l’égide de l’Union africaine (UA), des délégations de Khartoum et des deux mouvements rebelles du Darfour, province soudanaise en guerre depuis février 2003.

Des rebelles de la SPLA, au Darfour, le 19 août 2004

A propos de la région des Grands lacs, les deux ministres ont appelé toutes les parties en République démocratique du Congo (RDC) "à rester pleinement engagées dans le processus de paix (...) et à s’abstenir de toutes actions ou déclarations qui pourraient avoir une incidence négative sur la situation". Le fragile processus de paix en cours en RDC, parrainé par l’Afrique du Sud, a été remis en cause, lundi 23 août 2004, après que le président de l’ex-rébellion du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), Azarias Ruberwa, ait annoncé que son mouvement suspendait sa participation aux institutions de la transition. "Une RDC pacifique et stable est essentielle pour une paix viable et durable et pour la prospérité dans la région et sur le continent tout entier", indique le communiqué.

Un enfant soldat à Bunia, en République démocratique du Congo, en 2003

Les ministres ont également évoqué la situation au Zimbabwe. "Ils sont convenus de la nécessité d’encourager les parties à s’engager à écarter les obstacles dans les négociations" entre l’opposition et le parti au pouvoir, selon le texte. Ils ont également souligné l’importance d’une adhésion du Zimbabwe aux conditions fixées par la Communauté de développement d’Afrique australe pour des élections libres et équitables.

Une banlieue de Cape Town

La visite de M. Straw a été éclipsée par l’arrestation, mercredi 25 août, au Cap, de Mark Thatcher, fils de l’ancien Premier ministre Margaret Thatcher. Mark Thatcher a été inculpé pour son éventuelle implication dans le financement d’une tentative de coup d’Etat déjouée, le 7 mars, en Guinée Equatoriale. Jack Straw a déclaré, jeudi 26 août 2004, que "personne n’a le droit de déstabiliser l’Afrique", aux journalistes qui le pressaient de réagir à cette arrestation. "Je n’ai pas de commentaire sur les accusations retenues contre M. Thatcher (...) En tant que citoyen britannique, il a droit à une assistance consulaire. Le résultat de cette assistance est toujours condidentiel", a-t-il également indiqué.

Agence France Presse

Mark Thatcher

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source