retour article original

mercredi 7 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Asie Bahrein
sputniknews, 3 janvier 2016

Bahrein : La police ouvre le feu sur des manifestants chiites


Manifestation antigouvernementale à Manama, le 13 mars 2011

Selon les médias, les manifestants protestaient contre l’exécution, la veille, du chef religieux Nimr al-Nimr dans le royaume saoudien voisin. Les manifestations organisées depuis samedi 2 janvier 2016 par la communauté chiite du Bahreïn, dans la banlieue de Manama, la capitale bahreïnie, ont dégénéré, dimanche 3 janvier, en affrontements avec la police, qui a ouvert le feu sur les manifestants.


Bahreïn

Le cheikh Nimr al-Nimr avait été condamné à mort, en Arabie saoudite, en octobre 2014, pour "sédition", "désobéissance au souverain" et "port d’armes", par un tribunal de Ryad spécialisé dans les affaires de terrorisme. Son arrestation, en juillet 2012, s’était déroulée de manière mouvementée et deux de ses partisans avaient été tués au cours des manifestations qu’elle avait provoquées. Le 2 janvier, des manifestants chiites ont commencé à protester contre l’exécution du chef religieux chiite Nimr al-Nimr parmi 47 personnes condamnées pour terrorisme en Arabie saoudite.

Nimr Baqer al-Nimr

Les affrontements ont commencé dans la banlieue de Manama où les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes, et des chevrotines en direction de manifestants qui ont lancé des cocktails Molotov, rapporte l’agence AFP, citant des témoins.

sputniknews

Manifestation antigouvernementale à Manama, le 13 mars 2011

Liens liés a l'article.sputniknews

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source