retour article original

samedi 3 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Le lobby juif
Bocage, 18 février 2016

Le lobby juif : Un révisionniste candidat à la mairie de Rome


Vue de l’université La Sapienza, à Rome

Scandale, le 16 février 2016, en Italie, où l’on découvre que parmi les candidats à la mairie de Rome présentés par le Mouvement 5 étoiles se trouve... un révisionniste : le professeur de philosophie du droit à l’Université La Sapienza de Rome, Antonio Caracciolo.


Italia

Inutile de dire qu’une telle candidature a soulevé la « colère » de la communauté juive romaine et que, illico, le Mouvement 5 étoiles a supprimé cette candidature car... il ne savait pas, il l’a appris « sur le Net »... Nous ignorons la réaction du Professeur.

Rappelons que le Pr Caracciolo, aujourd’hui âgé de 65 ans, avait, en 2009, qualifié l’Holocauste de « légende » utilisée « pour culpabiliser moralement les peuples vaincus » ; il avait ajouté que les chambres à gaz aussi, « en admettant qu’elles aient véritablement existé », font partie de ces nombreuses vérités « à vérifier ». Il avait alors été victime de persécutions et de poursuites, puis avait été entièrement absous par le Conseil disciplinaire de son université car il n’avait jamais abordé la question du révisionnisme dans ses cours.

Antonio Caracciolo avait récidivé en 2012 où il s’était rendu à une conférence au Palais de justice de la capitale, conférence qui l’avait tellement ulcéré qu’il en avait fait sur son site un compte rendu furibond, écrivant notamment que « le but manifeste de cette conférence est de promouvoir l’introduction en Italie d’une loi comme celles qui existent déjà ailleurs permettant d’envoyer en prison les personnes qui manifesteraient des opinions (= des crimes !) sur un sujet déclaré tabou par la communauté juive ».

Bocage

Antonio Caracciolo

http://www.corriere.it/cronache/16_febbraio_16/roma-candidato-professore-negazionista-mal-pancia-m5s-823a41f6-d495-11e5-8855-fe9a1275bf2e.shtml

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source