retour article original

samedi 10 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
MPEP, 25 février 2016

Informations internationales : Tentatives de liquidation du droit international

Vidéos

par Parti de l’émancipation du peuple


Robert Charvin

Robert Charvin est docteur en droit, diplôme d’études supérieures de sciences politiques et agrégé des facultés de droit. Il est doyen honoraire de la faculté de droit et de sciences politiques de Nice et professeur émérite de l’Université de Nice. Il a participé à l’université d’automne du Parti de l’émancipation du peuple qui se tenait à Nice, et a alerté sur les tentatives de liquidation du droit international.


Le droit international est un ensemble de normes réglant les relations entre états, relevant du monde des croyances (la "légitimité juridique") et objet d’une méconnaissance presque totale (les citoyens n’en font pas un point d’appui politique). On l’invoque parfois lorsqu’un Etat y trouve un intérêt. On le passe le plus souvent sous silence, parce qu’il entrave une puissance (publique ou privée). Aujourd’hui, à l’instigation surtout des Etats-Unis, qui ont tous les moyens à leur disposition, le droit international fait l’objet de manipulations : il est instrumentalisé pour des causes qui lui sont contraires. Il est même victime d’une tentative de liquidation, du moins dans tous les secteurs qui handicapent la liberté de manœuvre des grandes puissances, particulièrement les Etats-Unis. C’est ainsi, par exemple, que la "non-ingérence" dans les affaires intérieures des Etats et des peuples, disposition centrale de la Charte des Nations unies, devient par la grâce "étasunienne" son contraire avec l’ingérence dite "humanitaire" et le "devoir de protéger" les peuples contre leur propre Etat. La pratique de quelques puissances, désireuses de produire à elles seules un "droit coutumier", devient une source fondamentale en lieu et place de l’accord entre Etats. Cette pratique présente les caractères les plus arbitraires, les plus discriminatoires et les plus contradictoires : elle ne relève d’aucun principe, quel que soit le discours officiel, mais d’une simple évaluation des rapports de force et des possibilités qu’ils ouvrent. Seules, pourtant, les organisations populaires peuvent prendre en charge le droit international, après avoir pris conscience de l’importance politique de ses principes et de ses normes aptes à limiter tous les pouvoirs publics et privés.

Parti de l’émancipation du peuple

Vidéo : INTERVENTION DE ROBERT CHARVIN, doyen honoraire de la faculté de Droit et de sciences politiques de Nice

https://www.youtube.com/watch?list=PL4jvnfiVuNPqUoUirYIKpeH-C9Hosbqud&v=d3OaQ-nu-3M

Vidéo : Evolution du droit international - Echanges 1/2 avec la salle et Robert Charvin

https://www.youtube.com/watch?list=PL4jvnfiVuNPqUoUirYIKpeH-C9Hosbqud&v=ZZGk7Bjop7c

Vidéo : Evolution du droit international - Echanges 2/2 avec la salle et Robert Charvin

https://www.youtube.com/watch?list=PL4jvnfiVuNPqUoUirYIKpeH-C9Hosbqud&v=5gba9aWiZLk

Liens liés a l'article.Parti de l’émancipation du peuple

AUTEURS 

  • Parti de l’émancipation du peuple

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source