retour article original

vendredi 9 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Amérique du Nord Etats-Unis d’Amérique
voltairenet, 20 mars 2016

Etats-Unis : Les conseillers de politique étrangère de Ted Cruz


Ted Cruz

Le sénateur Ted Cruz, candidat à l’investiture présidentielle au sein du Parti républicain, a publié la liste de ses conseillers pour les questions de politique étrangère.


Etats-Unis

- Elliott Abrams, néo-conservateur historique opposé aux mariages entre juifs et goyim, impliqué dans les crimes US au Nicaragua, au Salvador, dans la tentative de coup d’État contre Hugo Chavez, et dans l’assassinat de Rafic Hariri au Liban, co-fondateur de la NED [1].

- Stewart Baker, partisan du développement des technologies pour la surveillance des populations.

- Ilan Berman, universitaire s’étant fait une réputation en dénonçant le péril iranien.

- Lt. General William G. “Jerry” Boykin, Forces spéciales et missionnaire.

- Fred Fleitz, ancien directeur de cabinet de John Bolton, opposé aux négociations avec l’Iran.

- Randy Fort, ancien responsable du Renseignement au secrétariat d’État, aujourd’hui directeur à Raytheon Company.

- Frank J. Gaffney Jr., président du Center for Security Policy [2].

- Nile Gardiner, ancien conseiller de Margaret Thatcher, partisan de l’alliance USA-UK.

- Mike Gonzalez, chercheur à l’Heritage Foundation.

- Katharine C. Gorka, présidente du Council on Global Security, impliquée dans diverses « révolutions colorées ».

- Steven Groves, chercheur à l’Heritage Foundation, partisan de la supériorité de la loi états-unienne sur le droit international.

- Mary Habeck, chercheuse à l’American Enterprise Institute, soviétologue recyclée dans la dénonciation du jihadisme.

- Kristofer L. Harrison, ex-conseiller de l’administration Bush.

- Jerry Hendrix, spécialiste du marketing politique.

- Michael Ledeen, président de la Foundation for the Defense of Democracies [3], impliqué dans divers crimes US depuis l’Irangate. Spécialiste de l’intoxication médiatique.

- Clare M. Lopez, chercheuse au Center for Security Policy, spécialiste des dangers supposés de l’islam.

- Andy McCarthy ancien juge dans l’affaire de WTC de 1993, devenu journaliste à Commentary.

- Robert C. O’Brien, avocat, impliqué dans le coup d’État en Ukraine.

- Michael Pillsbury, co-fondateur de la NED, ancien assistant du planificateur néoconservateur du Pentagone, Andrew W. Marshall [4], spécialiste de la Chine.

- Charles “Cully” Stimson, juriste, il créa la prison de Guantánamo pour y poursuivre des expériences sur les détenus [5].

- Jim Talent, ancien sénateur, chercheur à l’American Enterprise Institute.

- Daniel P. Vajdich, chercheur à l’Atlantic Council, spécialiste de la Russie et de l’Iran.

- Christian Whiton, spécialiste du « smart power ».

voltairenet

Notes :

[1] « Elliott Abrams, le "gladiateur" converti à la "théopolitique" », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 14 février 2005. http://www.voltairenet.org/article16215.html

[2] « Les marionnettistes de Washington », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 13 novembre 2002. http://www.voltairenet.org/article8707.html

[3] « Les trucages de la Foundation for the Defense of Democracies », Réseau Voltaire, 2 février 2005. http://www.voltairenet.org/article16099.html

[4] « Après 42 ans, Andy Marshall quitte le Pentagone », Réseau Voltaire, 7 janvier 2015. http://www.voltairenet.org/article186404.html

[5] « Le secret de Guantánamo », par Thierry Meyssan, Оdnako (Russie) , Réseau Voltaire, 28 octobre 2009. http://www.voltairenet.org/article162377.html

Liens liés a l'article.voltairenet

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source