retour article original

mercredi 7 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Amérique du Nord Etats-Unis d’Amérique
sputniknews, 10 avril 2016

Etats-Unis : Edward Snowden explique comment la NSA surveille les journalistes


Le siège de la NSA à Fort Meade

Lors d’une vidéoconférence à Göteborg (la deuxième plus grande ville de Suède), l’ex-collaborateur de l’Agence nationale de la sécurité des Etats-Unis (NSA) Edward Snowden a dévoilé les méthodes utilisées par les services spéciaux américains pour détecter les sources des journalistes.


Etats-Unis

En 2013, Edward Snowden a transmis au Washington Post et au Guardian plusieurs documents classifiés concernant un programme informatique secret, baptisé PRISM, qui permettait aux Etats-Unis de surveiller les échanges électroniques des utilisateurs d’Internet tant sur le sol américain que dans le reste du monde. Il a ensuite quitté les Etats-Unis pour Hong Kong, d’où il a pris un vol à destination de Moscou. Une fois sur le sol russe, il s’est retrouvé coincé pendant quelque temps dans la zone de transit de l’aéroport car les autorités américaines avaient annulé son passeport, l’empêchant ainsi de quitter immédiatement le territoire de la Fédération de Russie. En août 2014, la Russie lui a accordé un permis de résidence pour une durée de trois ans à condition qu’il mette fin à son activité contre les Etats-Unis.

Edward Snowden a raconté, à l’occasion d’une vidéoconférence pour les journalistes-investigateurs à Göteborg, comment les services spéciaux pouvaient détecter les sources des journalistes, rapporte le journal suédois Dagens Nyheter (1). Selon M.Snowden, ils effectuent des cyberattaques contre les journalistes et piratent leurs ordinateurs. "Les services de renseignement détectent le journaliste peu de temps après la fuite", a déclaré Edward Snowden, cité par le journal. Ensuite, ils analysent tous ses contacts. Une fois la famille et les amis supprimés de la liste, les services de renseignements épluchent les contacts restants pour détecter la source, a souligné l’ex-collaborateur de NSA. "Ils examinent toute les communications pour étudier les conversations du journaliste. La liste se réduit et ils détectent enfin la source", a-t-il dit. Pour apprendre cette information, la NSA n’a besoin que de métadonnées, c’est-à-dire des informations sur les contacts du journaliste et des dates de ses conversations. Autrement dit, la NSA n’a pas besoin de contrôler les appels téléphoniques les messages du journaliste. "Les journalistes sont toujours piratés par l’intermédiaire de leurs courriers électroniques. Au moment où ils ouvrent des messages avec des fichiers malveillants, les services de renseignement les piratent", a-t-il expliqué.

A la question de savoir si les services spéciaux auraient pu éviter les attaques terroristes de Paris et de Bruxelles s’ils avaient contourné les systèmes de sécurité cryptographique des terroristes, M. Snowden a répondu que les terroristes ne recouraient jamais au cryptage. D’après Edward Snowden, ils utilisent du matériel simple qu’ils jettent à la poubelle après leurs crimes.

sputniknews

Edward Snowden (sur l’écran)

Note :

(1) http://www.dn.se/kultur-noje/snowden-journalister-blir-hackade/

Liens liés a l'article.sputniknews

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source