retour article original

mardi 28 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Le lobby juif
egaliteetreconciliation, 10 mai 2016

Le lobby juif : Le meilleur écailler du monde viré de Cellerier pour malpensance


Fabrice Sibilia a eu le malheur d’exprimer son doute sur le sort des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, sur un réseau social. Le site de dénonciation anonyme et d’intimidation des dissidents Inglorious Basterds (1), du nom du film de Quentin Tarantino sur les vengeurs américains antinazis (le moyen de se faire pardonner par Hollywood), s’est emparé de ses écrits et a contacté son employeur, la maison Cellerier. Qui a aussitôt licencié le « meilleur écailler du monde ».


France

Cellerier (2) est une maison présente à Lyon aux Halles Paul Bocuse. Elle propose différents stands, charcuterie et viande, fromage, épicerie (dite) fine, ainsi que poissonnerie (en fait, coquillages et crustacés, à déguster sur place ou à emporter). La location d’un emplacement dans ce lieu très fréquenté par la bourgeoisie locale mais aussi les touristes du monde entier (des groupes de Japonais, Allemands, Italiens et Suisses débarquent chaque week-end) coûtant extrêmement cher, les boutiques présentes s’en sortent en vendant du produit de luxe, sinon à des tarifs de luxe. On y trouve toutes les spécialités lyonnaises et rhônalpines, les meilleures marques dans leur catégorie.

La maison Cellerier, qui a cédé au chantage des délateurs du site d’extrême sionisme, probablement pour une question d’« image » (ne pas être associée à un ignoble négationniste ou révisionniste), se démarque de l’ensemble des boutiques par ses produits de moyen et bas de gamme, qui sont à prix abordables. Point de luxe là-dedans, uniquement des volumes. Là où d’autres font de la côte de bœuf maturée, eux proposent du porc à prix sacrifié et origine inconnue. Un classique de la boucherie pas chère. Cela permet aux visiteurs moins fortunés de ramener quelque chose des Halles.

Ainsi, pour protéger son image, la maison Cellerier, qui ne fait pas dans le haut de gamme, c’est le moins qu’on puisse dire –sans compter l’amateurisme d’une partie de son personnel (il faut bien rogner sur les salaires et la qualité du service pour être présent aux Halles)– a-t-elle procédé au licenciement de son écailler, qui s’honore pourtant du titre de « meilleur écailler du monde » (3). Une discipline que l’on ne connaissait pas, et que l’on découvre. Un licenciement pour raisons « historiques », une première en France, qui ne sera pas sans conséquences, à la fois juridiques et commerciales, pour Cellerier et pour tous les employés « fautifs » en puissance.

Fabrice Sibilia

Si ce cas fait jurisprudence, il faudra s’attendre à des milliers de licenciements pour « mauvaise pensée » (par exemple, trouver que le ministre de l’Intérieur est inféodé au Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), ce qui est aisément démontrable), ce qui gonflera d’autant les chiffres du chômage. Cependant, grâce au licenciement « politique », les entreprises françaises auront toutes une image parfaite (et surtout sioniste), et leurs employés penseront « bien » comme il faut. Bonjour Orwell, bonjour 1984. Il n’est pas question ici de débattre de la véracité ou de l’outrance des propos de l’écailler, mais bien de comprendre comment un « procès » politique établi par des relais de l’idéologie dominante en dehors de toute légalité peut aboutir à la désocialisation d’un individu. Il s’agit d’un test national de la plus haute importance.

Penser n’est pas un crime, on ne le répétera jamais assez, et malgré une campagne médiatique massive et continue, un « révisionniste » n’a jamais assassiné d’innocents dans une salle de concert, et encore moins de juifs. Un révisionniste n’a jamais licencié des employés par milliers, par centaines, par dizaines, ce qui provoque largement plus de dégâts (4) que quelques phrases lâchées sur un réseau social (si l’on devait y faire la chasse aux conneries ou aux provocations, on n’en finirait plus). Ceux qui licencient massivement ne risquent ni la prison, ni l’opprobre. Au contraire, ils sont félicités par la dominance pour leur travail d’« assainissement » de l’économie au nom de la rentabilité ou de la finance reine. Oui, il y a deux poids, deux mesures dans notre société, et ils semblent irréconciliables.

Sans être ni révisionniste ni négationniste, on peut se poser la question : et si demain, je perdais moi aussi mon boulot pour UNE phrase sur Facebook ou UNE vanne sur Twitter ? Le problème, ce ne sont pas les réseaux sociaux, où chacun se lâche selon son envie, mais bien les hordes plus ou moins spontanées de dénonciateurs au bénéfice du Système, leur mentalité ignoble, et leur travail (rémunéré en « prestige » social) de rats. Expression ingrate, puisque le rat est un animal intelligent, sociable, qui eut le malheur de véhiculer la peste.

La peste dénonciatrice qui touche la France aujourd’hui est effectivement un signe avant-coureur de guerre civile, en tout cas de déchirement du tissu social (il faut savoir qui a intérêt à créer de la méfiance généralisée et de l’autocensure). Ceux qui dénoncent un jour se retrouvant toujours –l’Histoire le prouve– sur le banc des accusés le lendemain. Le sort des mouchards n’est jamais enviable.

On espère donc, dans un esprit de réconciliation nationale, que les dénonciateurs réfléchiront à la portée de leurs actes (qui peuvent se retourner contre eux), que l’écailler injustement licencié pourra vite retrouver un ou son emploi, et que la maison Cellerier reviendra sur sa décision, qui l’expose à un boycott –sur le modèle BDS– des défenseurs de la liberté d’expression.

Egalité & Réconciliation

Notes :

(1) http://theinglouriousbasterds.com/les-basterds-vous-presentent-fabrice-sibilia-champion-du-monde-de-lecaille-et-aussi-du-negationnisme-et-de-lantisemitisme/

(2) http://cellerier-hallesdelyon.com/presentation/

(3) https://www.lyoncapitale.fr/Journal/Communs/Univers/A-table/Actualite/Un-Lyonnais-remporte-la-Coupe-du-monde-des-Ecaillers

(4) http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-chomage-est-une-bombe-qui-impacte-la-sante-39300.html

Liens liés a l'article.egaliteetreconciliation

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source