retour article original

dimanche 15 janvier 2017
Vous êtes ici Accueil Interviews
Bocage, 4 juin 2016

Interviews : Ernst Zündel répond à un jeune juif israélien

Vidéo


Ernst Zündel

Enfin, ça y est, elle est sortie avec sous-titres français (traduits et insérés par la fée "Didi"), la fameuse interview donnée en 1996 par le révisionniste germano-canadien Ernst Zündel à un jeune journaliste du quotidien israélien "Yedioth Aaronot" ! (1)


L’interview dure 2 heures, mais quelle interview ! Quelle force, quelle puissance, quelles réparties chez Ernst Zündel ! C’est cet homme que nos adversaires se sont acharnés à combattre : ils ont détruit sa maison, ils lui ont envoyé des colis piégés, ils ont placardé sur les murs de sa ville son nom, son adresse avec la marche à suivre pour fabriquer des cocktails molotov, et... ils ont fini par gagner ; mais pour gagner il leur a fallu mentir en inventant une fausse convocation administrative qu’Ernst Zündel n’aurait pas honorée...

Ernst Zündel passera 2 années en prison au Canada dans des circonstances plus que scandaleuses, puis sera extradé vers l’Allemagne où il passera 5 longues années à la prison de Mannheim.

Libéré le 1er mars 2010, il reste toujours sous haute surveillance et attend, depuis plus de 6 ans, l’autorisation de retrouver sa femme et son domicile du Tennessee. Mais, à l’heure où Obama a régularisé 5 millions de clandestins, Ernst Zündel, lui, n’a toujours pas le droit de rentrer chez lui...

Pour en savoir plus sur cet homme extraordinaire, voy. "Tabou" n° 15, entièrement consacré à Ernst Zündel, 208 pages + cahier photographique en couleur, disponible chez Akribeia (www.akribeia.fr) : 20 euros + 5 euros de port.

Bocage

Vidéo : Ernst Zündel - Entrevue avec un journaliste israélien (1996)

https://www.youtube.com/watch?v=9iscjxnSK3o

Note :

(1) Comme on le lira au début de la vidéo, E. Zündel, consulté par "Didi", a refusé de compléter quelques mots jugés "inaudibles" afin de ne pas prêter le flanc aux juges...

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source