retour article original

dimanche 4 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Le lobby juif
Bocage, 9 juin 2016

Le lobby juif : La loi antirévisionniste a été adoptée en Italie

Suivi d’un commentaire


Bien mauvaise nouvelle pour nos amis italiens : Sous le titre "Il negazionismo diventa reato : fino a sei anni di reclusione" (Le négationnisme devient un délit : jusqu¹à 6 années d¹emprisonnement) on apprend qu’à Rome vient d’être approuvée le, 8 juin 2016, et de manière définitive, la loi qui punit d’un emprisonnement de 2 à 6 ans l’incitation à la haine raciale se fondant "en tout ou en partie sur la négation de la Shoah ou des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre". 237 ont voté pour, 5 contre et il y a eu 102 abstentions...


Italie

Pour les détails, voyez :

http://www.ilsecoloxix.it/p/italia/2016/06/08/ASOYXN2C-reclusione_negazionismo_diventa.shtml

Bocage

Commentaire

La tactique du lobby juif est partout la même. Comme il ne serait pas politiquement correct de reconnaître qu’on persécute les gens pour leurs opinions, on prétend hypocritement qu’il s’agit de lutter contre une imaginaire "incitation à la haine" ou contre une imaginaire "discrimination", ce qui permet aux persécuteurs de se donner des airs de défenseurs des droits de l’homme.

Ainsi, en Suisse, le fait de contester la véracité du prétendu génocide des juifs est constitutif de "discrimination", alors qu’il ne viendrait à personne l’idée de prétendre que le fait de contester la véracité de l’histoire de Guillaume Tell est constitutif de discrimination...

Le plus remarquable est que le lobby juif n’a aucune peine à trouver des majorités de politiciens corrompus pour voter ces lois liberticides, ni des magistrats suffisamment malhonnêtes pour condamner les révisionnistes en refusant d’entrer en matière sur leurs preuves.

Frank BRUNNER

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source