retour article original

vendredi 28 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Union européenne
AFP, 17 juin 2016

Union européenne : Routiers polonais sans paie minimale


« C’est scandaleux », a tonné, jeudi 16 juin 2016, la principale faîtière des transporteurs routiers en France. Elle dénonçait le fait que Bruxelles s’oppose à une mesure voulue par Paris pour combattre le « dumping social » des routiers d’Europe de l’Est. « La Commission européenne envoie un signe extrêmement négatif aux chefs d’entreprise français dont le marché intérieur est spolié par les transporteurs issus de ces pays », s’est encore indignée l’organisation.


France

Les nouvelles règles établies par Paris prévoyaient que les routiers étrangers reçoivent au moins le salaire minimum (Smic), lorsqu’ils circulent sur les routes françaises. La France espérait ainsi « créer les conditions d’une concurrence loyale » dans le secteur du transport routier. Mais Bruxelles a envoyé, jeudi 16 juin 2016, une sommation pour que ces mesures ne soient pas appliquées. L’Allemagne avait reçu une mise en demeure il y a un an pour les mêmes raisons. La Commission européenne a fait suite à une requête de la Pologne, qui demandait, sous la pression de ses transporteurs, des « mesures urgentes et nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du marché européen ». Varsovie a été soutenu par dix autres pays, dont l’Espagne, le Portugal, la Hongrie ou la Roumanie. Paris et Berlin ont deux mois pour répondre aux sommations de Bruxelles.

Agence France Presse

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source