retour article original

mardi 22 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (5ème partie) : Août 2004
Reuters, 31 août 2004

Etats-Unis : Washington persiste à bafouer les droits de la défense au préjudice des détenus de Guantanamo

par Will DUNHAM


Vue de Camp Delta, à Guantanamo, le 23 août 2004

WASHINGTON (Reuters) - Le gouvernement américain a autorisé pour, la première fois, un avocat civil à se rendre dans la prison de la base américaine de Guantanamo Bay, à Cuba, pour y rencontrer des détenus, a annoncé, lundi 30 août 2004, le Pentagone.

Vue de Camp Delta, à Guantanamo, le 25 août 2004


Gita Gutierrez, avocate installée aux Etats-Unis, s’est envolée, dimanche 29 août 2004, pour Guantanamo pour rendre visite à Feroz Abbasi et Moazzam Begg, deux prisonniers âgés respectivement de 23 et 36 ans, a déclaré Louise Christian, qui représente également Abbasi, depuis Londres. Mais deux autres avocats qui devaient voyager avec Gita Gutierrez ont finalement renoncé au dernier moment à le faire en se plaignant de certaines conditions fixées par l’administration Bush.

Louise Christian

C’est la première fois que le gouvernement autorise un avocat à rencontrer des détenus de Guantanamo depuis que la Cour suprême américaine a reconnu le 28 juin aux prisonniers de cette base le droit d’être jugés par le système judiciaire américain. Depuis, de nombreux avocats ont déposé des demandes officielles pour obtenir le droit de rencontrer des prisonniers.

Un poste de contrôle à Guantanamo

Michael Shavers, un porte-parole du Pentagone, a précisé que Gita Gutierrez, Brent Mickum et Joseph Margulies étaient les trois premiers avocats autorisés à se rendre à Guantanamo.

Joseph Margulies

"Inacceptable"

Brent Mickum, qui comptait rencontrer trois détenus, a de son côté dénoncé des conditions fixées par le gouvernement qui l’auraient contraint à commettre des fautes professionnelles s’il s’y était plié. Il a dit que le gouvernement refusait de s’engager à lui permettre de revoir à l’avenir les prisonniers et refusait de préciser les motifs pour lesquels ces derniers étaient détenus. Il a ajouté que le gouvernement demandait "prétendument pour ma propre sécurité" à enregistrer sa rencontre avec les détenus et à relire ses notes.

Feroz Abbasi

Brent Mickum devait s’entretenir avec le Britannique Martin Mubanga, avec le Jordanien Djamil al-Banna et avec l’Irakien Bicher al-Raoui. Ces deux derniers possèdent un titre de séjour en Grande-Bretagne. Joseph Margulies, qui avait défendu la cause des détenus devant la Cour suprême, a également refusé de se plier aux conditions du gouvernement. "Nous avons été mis dans une position inacceptable. Cela a été fait délibérément pour que les rencontres soient reportées", a dit Brent Mickum. "J’ai été confronté à un dilemme terrible", a-t-il ajouté. "Les familles (des victimes) savaient que j’y allais. Ceci est arrivé juste avant le départ. J’étais porteur de messages des familles". "Des gens dépendaient de moi. Puis cela est arrivé. C’est très frustrant".

Moazzam Begg

Près de 600 présumés "terroristes" étrangers sont détenus à l’isolement depuis 2002 sur cette base militaire de Cuba sans inculpation ni jugement, en vertu d’un pseudo-statut de "combattants ennemis" inventé pour les besoins de la guerre contre le terrorisme décrétée par Bush après les attentats du 11 septembre 2001. La plupart des 595 étrangers encore détenus à Guantanamo ont été capturés durant l’intervention conduite par les Etats-Unis pour renverser le régime afghan des taliban et tenter d’éradiquer le réseau islamiste Al Qaïda d’Oussama Ben Laden.

Oussama Ben Laden

L’avocate britannique Louise Christian, qui défend Feroz Abbassi, a de son côté dénoncé le fait que le gouvernement américain interdise aux avocats de s’entretenir des conditions de détention à Guantanamo avec les familles des prisonniers.

Will DUNHAM

Des prisonniers à Camp Delta, Guantanamo, le 23 août 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Will DUNHAM

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source