retour article original

dimanche 19 février 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Asie Turquie
rt.com, 16 juillet 2016

Turquie : Tentative de coup d’Etat


Des soldats à Istanbul, le 16 juillet 2016

Une partie de l’armée et de l’aviation a mené un coup d’Etat contre le pouvoir en place en Turquie, parvenant notamment à prendre en otage le chef de l’Etat-major au terme d’un déploiement massif de troupes dans la capitale.


Turquie

15 juillet 2016

21h55 CET

Selon des témoignages sur Twitter, la route vers le Parlement serait complètement bloquée.

Alors que le déploiement de l’armée, particulièrement à Ankara, a pu être observée par la population, des témoins auraient entendu des coups de feu, rapporte Reuters. On ignore pour l’heure si les deux événements sont liés entre eux, alors que les spéculations sur les causes vont bon train sur les réseaux sociaux.

Le pont du Bosphore serait complètement bloqué par l’armée.

Des avions et des hélicoptères militaires volant au dessus d’Ankara ont été entendus par des témoins, rapporte l’agence de presse Reuters.

Des coups de feu auraient également été entendus dans la capitale, selon Reuters.

Des énormes embouteillages sont observés sur le pont du Bosphore, en raison de son blocage par l’armée.

22h01 CET

Les vidéos attestant du déploiement militaire continuent à se multiplier sur les réseaux sociaux.

Une source de RT en Turquie a fait état de policiers qui auraient été arrêtés. Elle a confirmé que plusieurs ponts ont été bloqués par les militaires et que les avions militaires volent à basse altitude au-dessus d’Ankara.

22h04 CET

« Un couvre-feu a été imposé, rentrez chez vous », crieraient les militaires aux automobilistes, selon un témoin.

22h06 CET

Les avions volent extrêmement bas, comme le montre les images.

22h11 CET

Le Premier ministre turc Binalo Yildirim indique qu’un groupe au sein de l’armée effectue une tentative de coup d’Etat, rapporte l’agence Associated Press. Reuters ajoute que selon le Premier ministre, une action militaire qui n’a pas été commandée par la hiérarchie, se déroule.

Il a indiqué que les forces militaires font tout leur possible pour ramener la situation à la normale.

Ceux qui sont à la base de la tentative de coup d’Etat payeront très cher, a menacé Yildirim.

22h15 CET

Une fusillade pourrait être en cours près des quartiers généraux de l’armée à Ankara.

22h17 CET

La BBC confirme qu’une tentative de coup d’Etat a actuellement lieu en Turquie. Les réseaux sociaux auraient été bloqués dans le pays, selon la chaîne britannique.

« Certaines personnes ont mené illégalement une action hors de la chaîne de commandement » de l’armée, a indiqué le Premier ministre turc Binali Yildirim à la chaîne télévisée NTV. « Le gouvernement élu par le peuple reste en place. Le gouvernement partira seulement quand le peuple l’aura décidé » a-t-il affirmé.

NTV a diffusé des images de tanks manœuvrant à proximité de l’aéroport Ataturk d’Istanbul.

22h26 CET

L’aéroport d’Istanbul a été fermé et le trafic aérien interrompu. Une partie de l’infanterie, des corps blindés et des forces aériennes sont impliquées dans la tentative de coup, révèlent les médias locaux.

Le président Recepp Tayyip Erdogan se trouverait actuellement en vacances.

Des chars patrouillent dans la rue.

22h32 CET

L’armée turque aurait neutralisé les gardes du palais d’Erdogan, selon le journal allemand Bild. Elle a affirmé avoir pris les rennes du pouvoir et a indiqué que la loi devait être respectée. Elle a annoncé que toutes les relations étrangères étaient maintenues pour l’heure.

22h39 CET

Les bureaux de la chaîne télévisée turque TRT World ont été évacués par les soldats putschistes. La diffusion a été coupée et les téléphones de la boîte ont été confisqués, a fait savoir un présentateur sur Twitter.

22h41 CET

Le chef de l’état-major turc a été pris en « otage » par des militaires putchistes, a indiqué l’agence de presse turque gouvernementale Anadolu.

Plusieurs autres personnes auraient été faites otages au sein des quartiers généraux de l’armée turque à Ankara, a ajouté un journaliste de la chaîne d’information CNN Türk, indiquant que le président Erdogan serait lui à l’abri.

22h48 CET

Selon Reuters, les forces armées turques à la base du coup d’Etat ont annoncé qu’elles avaient pris le pouvoir afin de protéger l’ordre démocratique du pays et les droits de l’homme. Elles se seraient expliquées dans un communiqué de presse envoyé par email et repris par les chaînes turques.

23h05 CET

Une vidéo apparue sur les réseaux sociaux montre un hélicoptère de l’armée turque tirer, alors que des témoins avaient rapporté, plus tôt, avoir entendu des coups de feu notamment aux alentours des quartiers généraux de l’armée gouvernementale.

23h11 CET

Selon le site de surveillance aérienne, le président turc Erdogan aurait quitté le pays dans son jet privé.

23h16 CET

Une vidéo filmée dans les rues de Turquie montre un mouvement de panique alors que des tirs sont entendus.

23h18 CET

Une source de la chaîne turque TRT1 a indiqué que les scripts de ce qui était diffusé à la télévision devaient d’abord être approuvé par les putschistes qui se sont emparés de la salle de rédaction. Une présentatrice vient ainsi de traiter le président turc Erdogan de traître.

23h21 CET

La loi martiale a été déclarée par la chaîne gouvernementale turque TRT, qui a été prise d’assaut, comme les autres chaînes, par les putschistes. Concrètement, cela signifie que l’armée prend le contrôle du pays pour une période indéterminée et que c’est elle qui assure le maintien de l’ordre à la place de la police.

Une nouvelle constitution est en cours de préparation, selon la chaîne.

Les putschistes auraient annoncé que le pouvoir est désormais aux mains du Conseil « Paix dans la Nation », inspiré par le slogan de Mustafa Kemal Atatürk, qui a instauré la République de Turquie.

23h30 CET

Par téléphone, Erdogan a indiqué à la chaîne CNN Türk que l’action militaire a été menée par une « structure parallèle ». Il a indiqué que ceux qui étaient à l’origine de la tentative de coup d’Etat payeraient le prix fort devant les tribunaux.

23h33 CET

Des manifestations ont lieu dans les rues turques malgré le couvre feu instauré par les putschistes.

23h36 CET

Selon Reuters, Recep Tayyip Erdogan a annoncé qu’il rentre à Ankara.

23h40 CET

Depuis l’application de vidéoconférence en ligne FaceTime, Erdogan a appelé ses partisans à descendre dans la rue pour protester contre le coup d’Etat.

Certains manifestants ont répondu en bravant le couvre-feu.

23h50 CET

Une photo diffusée sur les réseaux sociaux montre un gros nuage de fumée noire à Ankara. Selon plusieurs témoignages, une explosion aurait été entendue.

Les cadavres de victimes des combats, à Ankara, le 16 juillet 2016

16 juillet 2016

00h01 CET

Selon un témoin cité par l’agence Reuters, un hélicoptère survolant Ankara aurait ouvert le feu.

00h05 CET

Selon le ministre de la Justice turque, les auteurs du coup d’Etat militaire seraient des membres d’un mouvement modéré s’inspirant de l’intellectuel Fethullah Gulen, né en 1941, et qui représente un courant musulman intégrant la « modernité » et le dialogue inter-religieux.

00h18 CET

Un bombardement est en cours sur le QG des renseignements turcs. Bain de sang en Turquie.

00h20 CET

Citant des témoins sur place, l’agence de presse Reuters fait état de tanks qui ont ouvert le feu sur les bâtiments du parlement turc.

Des habitants tentent de s’opposer aux blindés, à Ankara, le 16 juillet 2016

00h23 CET

Pendant ce temps, la situation reste tendue entre policiers et militaires.

00h28 CET

Des hélicoptères militaires turcs ont ouvert le feu sur l’agence de renseignement national à Ankara, indiqué l’agence de presse gouvernementale Anadolu.

00h34 CET

Alors que de nombreux témoignages, sur internet, font état de coups de feu, des citoyens qui se trouvent dans la rue tentent tant bien que mal de se mettre à l’abri des combats.

Les hélicoptères militaires continuent de survoler les bâtiments du gouvernement dans la capitale.

Des habitants tentent de s’opposer aux blindés, à Ankara, le 16 juillet 2016

00h39 CET

Selon la chaîne turque NTV, des F-16 turcs ont abattu un hélicoptère militaire utilisé par les putschistes à Ankara.

Une vidéo, montrant un hélicoptère tirer sur une cible au sol, fait part des combats extrêmement violents qui se déroulent sur place.

Des soldats rendent leurs armes à la police, à Istanbul, le 16 juillet 2016

00h45 CET

Les soldats putschistes tirent sur la foule qui essaie de franchir le Pont du Bosphore en protestation contre le coup d’Etat.

01h06 CET

Du côté du pont du Bosphore aussi, où de nombreux coups de feu ont été entendus, les combats sont particulièrement violents.

01h13 CET

17 policiers auraient été tués lors d’une attaque de leurs locaux, selon l’agence d’information d’Etat turque Anadolu.

01h17 CET

Un avion F-16 turc aurait abattu un hélicoptère de combat des putschistes.

01h22 CET

Les accès au pont du Bosphore, à Istanbul, sont toujours totalement bloqués par l’armée putschiste.

01h52 CET

Un porte-parole des services secrets turcs a assuré que la situation était « revenue à la normale » après la tentative de coup d’Etat.

01h54 CET

De l’autre côté, un député turc aurait assuré que des bombardements ont toujours lieu sur le parlement. L’Assemblée aurait été évacuée dans un lieu plus sûr, selon une journaliste britannique.

01h57 CET

Le Premier ministre turc Yildirim assure que la tentative de coup d’Etat est « largement sous contrôle ».

rt.com

Des soldats rendent leurs armes à la police, à Istanbul, le 16 juillet 2016

Liens liés a l'article.rt.com

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source