retour article original

mardi 28 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Le lobby juif
egaliteetreconciliation, 8 septembre 2016

Le lobby juif : Hervé Ryssen condamné à un an de prison ferme pour des messages sur les réseaux sociaux

Suivi d’un commentaire


La liberté d’expression bat son plein en France : Hervé Ryssen a été condamné le 7 septembre 2016 à un an de prison ferme pour des messages publiés sur Twitter et Facebook.


France

Les juges du tribunal correctionnel de Paris ont condamné l’écrivain pour « provocation à la haine » et « injure raciale ». Ils ont estimé que les messages poursuivis, publiés en 2014 et 2015, étaient « à l’évidence de nature à susciter la haine contre les juifs » car ils « exhortent les lecteurs à les stigmatiser » et « exploitent l’un des thèmes antisémites les plus éculés, à savoir leur omniprésence dans l’économie et les médias ». Ils leur imputeraient même « la responsabilité de la traite des Noirs ». Le tribunal a ordonné le retrait des messages et a condamné Hervé Ryssen à verser 1500 euros de dommages et intérêts à chacune des trois associations parties civiles. Il devra aussi s’acquitter de 1000 euros de frais de justice.

Rédaction

Hervé Ryssen

Commentaire

Le lobby juif -qui n’en est pas à un mensonge près- a l’habitude de qualifier de « propagande antisémite » des faits aussi avérés que la présence massive de juifs dans le milieu de la finance et les médias.

Les magistrats saisis de plaintes du lobby juif, loin de chercher à établir la vérité, ne se soucient que de complaire aux plaignants et reprennent à leur compte leurs mensonges les plus éhontés. Ils sont du bois dont on fait les collabos.

Ainsi, dans deux procédures judiciaires qui, à Genève, m’ont opposé au lobby juif, les plaignants n’ont pas hésité à nier l’existence même du lobby juif, affirmant effrontément qu’il s’agirait d’une « théorie du complot » et de « propagande antisémite », ce que les magistrats genevois ont hypocritement feint de croire, alors même que le lobby juif opère ouvertement et que les médias internationaux ne cessent de rapporter les déclarations de ses dirigeants.

Ces magistrats qui prétendent incarner « la justice » ne sont, en réalité, que des opportunistes sans scrupule et d’une malhonnêteté intellectuelle sans limite. Quand un procès est intenté à un révisionniste, les magistrats ne veulent même pas entrer en matière sur les preuves produites par l’accusé. La vérité ne les intéresse pas. Ils ne sont bons qu’à ramper devant le lobby juif.

Frank BRUNNER

Liens liés a l'article.egaliteetreconciliation

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source