retour article original

mercredi 22 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Asie Syria
rt.com,14 septembre 2016

Syria : Moscou somme Washington d’intervenir auprès des rebelles « modérés » qui menacent le cessez-le-feu


Des terroristes lancent une bombe contre les forces gouvernementales, à Alep, le 15 octobre 2012

Le cessez-le-feu de 48h en Syrie négocié par la Russie et les Etats-Unis est entré en vigueur le 12 septembre à 19h00 à Damas. Cette trêve fait partie d’un plan de paix plus large conclu entre le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et son homologue américain, John Kerry. La Russie a officiellement prévenu les Etats-Unis, mardi 13 septembre 2016, que plusieurs groupes armés en Syrie refusaient de cesser de combattre les troupes gouvernementales syriennes et que ces actions menaçaient le processus de paix.


Syria

« Nous demandons instamment à toutes les forces impliquées dans le conflit, notamment du côté américain, de mettre les choses au clair avec leurs partenaires sur le terrain », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. « On ne devrait pas permettre à de telles actions provocatrices de menacer le processus de paix en cours », précise le communiqué. En effet, selon le général russe Viktor Poznikhir, les rebelles « modérés » présents sur le front en Syrie ont déjà violé le cessez-le-feu mis en place lundi 12 septembre à 23 reprises. Six personnes sont mortes à Alep dans les combats. « Les forces gouvernementales syriennes respectent le cessez-le-feu établi, en bombardant uniquement les positions de l’Etat islamique et du Front Al-Nosra. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant des autres forces armées, notamment celles soutenues par les Etats-Unis », a déclaré le général Viktor Poznikhir.

Un enfant blessé dans un bombardement, à Alep, le 10 janvier 2013

Six personnes sont mortes dans la nuit du 12 au 13 septembre à Alep, tandis que 10 autres ont été blessées. Des forces rebelles, soutenues par les Etats-Unis, auraient bombardé plusieurs zones résidentielles, ainsi que des positions de l’armée régulière syrienne précise encore le colonel Sergeï Kopytsin. Ce dernier, présent en Syrie, précise que plusieurs membres de la garde républicaine de l’armée syrienne ont été la cible de tirs de snipers, toujours à Alep, ainsi que de tirs de mortiers. Le quartier d’Al Ansari à Alep a aussi subi des tirs de missiles anti-chars.

Moscou a appelé officiellement le gouvernement syrien à ne pas répondre à ces provocations qui menacent la cessations des hostilités. « Je demande à chacun de ne pas succomber aux provocations, d’enregistrer et de porter à la connaissance de la communauté internationale chacune de ces violations et de les signaler au Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie », a conseillé le général Viktor Poznikhir. Ce Centre russe en Syrie assure pour sa part que les forces gouvernementales syriennes sont prêtes à créer une zone démilitarisé autour de la route de Castello, près d’Alep. Cette zone est en effet l’une des voies principales pour les livraisons d’aide humanitaire destinée aux populations civiles qui vivent toujours à Alep.

rt.com

Un terroriste à Alep, le 13 septembre 2013

Liens liés a l'article.rt.com

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source