retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
ATS, AFP, 2 septembre 2004

Irak : Une attaque aérienne américaine sur Falloujah a fait 20 morts


FALLOUJAH - Vingt Irakiens ont été tués et six autres blessés, dans la nuit de mercredi 1er septembre à jeudi 2 septembre 2004, à Falloujah, lors d’un raid de l’aviation américaine.

L’attaque visait le repaire d’un islamiste jordanien, Abou Moussab Zarkaoui.

L’information sur l’exécution d’otages turcs "semble crédible".


« Nous avons reçu les corps de 17 personnes et six blessés. Parmi les morts, il pourrait y avoir deux ou trois enfants mais les corps ont été déchiquetés et cela est difficile à confirmer », a déclaré un médecin de l’hôpital général de Falloujah. Trois autres corps ont été sortis des décombres, selon les sauveteurs.

D’après des journalistes présents, l’une des deux maisons touchées par les missiles tirés, mercredi 1er septembre 2004, vers 23h45, sur le quartier résidentiel Jabal, est entièrement détruite et la seconde fortement endommagée. Deux énormes cratères sont également visibles.

Sans pouvoir donner de bilan du raid, l’armée américaine a confirmé l’attaque dans un communiqué. Il s’agissait selon elle d’une opération de « précision » sur des « maisons servant de cachette et de lieu de réunion » pour les partisans du Jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui. Les Etats-Unis l’accusent d’être responsable de nombreux attentats en Irak et sa tête a été mise à prix pour 25 millions de dollars. Les militaires américains attaquent régulièrement des repaires présumés d’Abou Moussab Al-Zarqaoui et de ses partisans à Falloujah. En avril 2004, cette ville avait été le théâtre de violents combats entre Marines et résistants qui avaient fait des centaines de morts.

Par ailleurs, des combats ont fait rage, jeudi 2 septembre 2004, à l’ouest de Bagdad, entre les résistants et l’armée américaine. Deux personnes ont été tuées et 11 blessées, selon la police et l’hôpital de la ville.

Agence télégraphique suisse

L’information sur l’exécution d’otages turcs "semble crédible" (diplomate turc)

L’information donnée, jeudi 2 septembre 2004, par une chaîne de télévision arabe, sur l’assassinat de trois otages turcs en Irak, "semble crédible", a indiqué à l’AFP un diplomate turc. "Je ne peux pas vous confirmer à 100 pour 100 pour l’instant, mais l’information semble crédible". Il y a des signes indiquant que les exécutions sont vraies", a-t-il dit. Le diplomate a refusé d’identifier les victimes, se contentant de dire qu’elles n’avaient pas été répertoriées parmi les ressortissants turcs connus pour être en captivité en Irak.

La télévision satellitaire Al-Jazira a annoncé, jeudi 2 septembre 2004, avoir reçu une vidéo montrant l’assassinat de trois otages turcs par un groupe islamiste en Irak, et a diffusé à l’écran une photo d’archive des trois hommes ainsi que le communiqué en arabe du groupe qui revendique ces exécutions. Selon Al-Jazira, ce communiqué, signé du groupe "Tawhid wal jihad" (Unification et guerre sainte) d’Abou Moussab al-Zarqaoui, un Jordanien lié à Al-Qaïda, menace de tuer les étrangers en Irak et affirme que "l’ère de la clémence est révolue". Al-Jazira affirme aussi avoir reçu une vidéo montrant l’assassinat des trois otages, en soulignant toutefois qu’elle avait décidé de ne pas la diffuser "pour ne pas choquer la sensibilité des téléspectateurs".

A Samarra, au nord de Bagdad, des sources policières et hospitalières ont indiqué que les corps de trois camionneurs turcs ont été découverts, mercredi 1er septembre 2004 au soir, sur le bord d’une route, près de la ville. On ne pouvait établir dans l’immédiat si les trois corps retrouvés étaient ceux des otages évoqués par la chaîne. "Nous sommes en train d’étudier l’affaire pour savoir si ces corps appartiennent aux otages assassinés," a ajouté le diplomate turc.

Plusieurs chauffeurs turcs ont déjà été enlevés dans le nord de l’Irak par la guérilla, et l’un d’entre eux, Murat Yuce, avait été tué, en juillet 2004, d’une balle dans la tête, par ses ravisseurs, membres d’un groupe lié au réseau Al-Qaïda.

Le ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gul devait présider, jeudi 2 septembre 2004 après-midi, une réunion d’urgence au sein de son ministère pour évoquer la détérioration de la situation sécuritaire en Irak, notamment l’enlèvement de deux journalistes français, et la prise d’otages dans une école du Caucase russe, a-t-on indiqué de source officielle.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source