retour article original

mardi 27 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
AFP, 3 septembre 2004

Irak : Les entrées de Najaf et Koufa fermées, manifestation anti-Sadr à Najaf


Tous les accès aux villes de Najaf et de Koufa ont été fermés, vendredi 3 septembre 2004, par les autorités, par crainte de troubles après la prière, alors que plus de 250 personnes ont manifesté à Najaf pour y réclamer le départ du chef Moqtada Al-Sadr et de son Armée du Mehdi.


Des policiers bloquaient les entrées de Najaf et de Koufa, distantes d’une dizaine de km l’une de l’autre et tiraient des tirs de sommation si les gens s’approchaient trop, selon un correspondant de l’AFP. Des policiers avaient également été déployés autour de la mosquée de Koufa "par crainte de troubles après la prière", a déclaré à l’AFP un policier.

Un porte-parole de Moqtada Al-Sadr, Ahmed Chaïbani, avait déclaré, jeudi 2 septembre 2004, que les partisans de M. Al-Sadr avaient reçu l’autorisation de la Marjaïya, la plus haute autorité religieuse chiite, pour participer à la prière du vendredi à la mosquée de Koufa.

Faute de pouvoir entrer dans la mosquée bouclée par les policiers, quelque 500 partisans de Moqtada Al-Sadr s’étaient rassemblés près de cet édifice pour écouter un sermon prononcé par Cheikh Jaber al-Khafaji au nom de Moqtada Al-Sadr. Il a notamment réclamé la libération des deux journalistes français Christian Chesnot et Georges Malbrunot parce que la France n’occupait pas l’Irak même si elle restait un "pays inamical à l’islam et aux musulmans". Les deux otages et leur chauffeur sont retenus par un groupe islamiste d’obédience sunnite. Il a également affirmé que les Américains ne "parviendraient jamais à prendre le contrôle de l’Armée du Mehdi" parce que celle-ci représentait la "droiture".

Par ailleurs, près de 300 manifestants avaient défilé plus tôt, à Najaf, près du mausolée de l’imam Ali, où l’Armée du Mehdi avait installé son quartier général lors des violents combats qui l’avaient opposée, en août 2004, aux troupes américaines. "Moqtada, bas les pattes de Najaf !", scandaient les manifestants, tous des habitants de la Vieille ville qui a été dévastée par ces combats. "Les résidants de Najaf ne te souhaitent pas la bienvenue", scandaient aussi les manifestants.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source