retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
AFP, AP, 6 septembre 2004

Irak : Un correspondant de l’AFP enlevé, battu, puis libéré


BAGDAD (AFP) - Le correspondant de l’AFP à Ramadi a été enlevé pendant 48 heures, et battu à coups de crosse, avant d’être libéré, par des inconnus qui affirment appartenir à la résistance, a annoncé, lundi 6 septembre 2004, son frère.

Attentat à la voiture piégée près de Falloujah.


Ammar Daham couvrait, samedi 4 septembre, des accrochages entre la police et des résistants, à Ramadi, l’un des bastions sunnites, quand ces derniers l’ont enlevé et l’ont conduit dans la ville de Falloujah, à 50 km plus à l’est, les yeux bandés, a-t-il raconté à son frère après sa libération. Le même jour, un inconnu a affirmé à la famille du correspondant par téléphone qu’ils étaient des Moudjahidine (combattants de la résistance) et l’avaient enlevé.

Dimanche 5 septembre 2004, ils ont à nouveau téléphoné pour déclarer qu’ils l’avaient pris par erreur et qu’il serait relâché. Ils l’ont ramené à Ramadi et l’ont déposé, inconscient, dans la zone industrielle Hay al-Sinaï, où il avait été enlevé. Ils ont écrit à la peinture sur sa voiture "il n’est pas coupable", mais lui ont subtilisé son téléphone portable et son appareil photo. Des passants l’ont conduit à l’hôpital général de Ramadi.

Agence France Presse

Attentat à la voiture piégée près de Falloujah

BAGDAD (AP) - Une voiture piégée a explosé, dans la banlieue de Falloujah, lundi 6 septembre 2004, et il y a des victimes américaines, a rapporté un responsable militaire américaine sous couverte de l’anonymat.

On ne dispose d’aucun autre détail, a déclaré de son côté le major John Wagner, porte-parole de l’armée américaine qui a précisé que l’armée attendait toujours le décompte des soldats tués et blessés dans cette explosion qui s’est produite dans un secteur sous contrôle des Marines.

Les forces américaines ne patrouillent plus dans Falloujah depuis le mois d’avril 2004, quand les Marines ont mis fin au siège de trois semaines de la ville et remis le contrôàle de celle-ci à la Brigade de Falloujah composée d’anciens officiers de l’armée de Saddam Hussein. La ville reste un problème pour les forces américaines qui la considèrent toujours comme un centre actif des résistants.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source