retour article original

dimanche 23 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Asie Syria
sputniknews, 15 janvier 2017

Syria : Moscou est étonné par l’absence d’aide internationale


Vue d’Alep

La ville syrienne d’Alep, libérée il y a tout juste un mois, semble être tombée dans l’oubli aux yeux des organisations humanitaires internationales, s’étonne le ministère russe de la Défense.


Syria

Le ministère russe de la Défense est surpris par l’absence d’aide accordée à la population de la ville d’Alep, libérée il y a un mois, de la part des organisations internationales, a déclaré le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère. « Un mois s’est écoulé depuis la libération d’Alep. Toutefois, il n’y a toujours pas d’aide réelle fournie à la population civile de la part des organisations humanitaires internationales », a constaté le général. Il a ajouté que la ville reprenait petit à petit une vie paisible, ses habitants retrouvant leurs maisons. Pourtant, ces derniers sont souvent obligés de désamorcer eux-mêmes des engins explosifs artisanaux laissés par les djihadistes.

Des résidents d’Alep pendant le nettoyage des rues dans le quartier al-Nasiriya

Selon le général, l’UNICEF et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires savent que depuis la mi-décembre 2016 il est possible de travailler dans la ville sans risquer sa vie et que les routes menant au centre d’Alep son libres et ne présentent aucun danger. Toutefois, les habitants d’Alep ne reçoivent pour le moment que l’aide du Centre russe de réconciliation des parties en conflit, du Comité international de la Croix-Rouge et de la société syrienne du Croissant-Rouge. Selon le général, les habitants reçoivent régulièrement des médicaments, des denrées alimentaires, de l’eau potable, des habits chauds et une assistance médicale. Le général a souligné que « ʺl’oubliʺ soudain par les organisations humanitaires internationales et les médias mainstream de l’aide aux habitants d’Alep ne manquait pas de susciter de l’étonnement ». « On a l’impression que les organisations internationales qui auparavant avaient soi-disant un mal énorme à acheminer leur aide aux habitants d’Alep assiégée ont perdu tout intérêt envers cette ville du moment qu’elle a été libérée », a déploré le porte-parole du ministère russe de la Défense.

sputniknews

Igor Konachenkov

Liens liés a l'article.sputniknews

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source