retour article original

lundi 27 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (9ème partie) : De septembre 2004 à décembre (...)
AP, 7 septembre 2004

Proche Orient : Raid israélien dans la ville de Gaza


Le Mur israélien en construction à Aram, le 2 août 2004

GAZA (AP) - Au moins 13 personnes ont été tuées et 25 autres blessées, tard lundi 6 septembre 2004 au soir, dans un raid israélien visant la partie est de la ville de Gaza, selon un bilan fourni par le porte-parole de l’hôpital Chifa de la ville. C’est l’un des incidents les plus meurtriers dans la ville de Gaza depuis plusieurs mois.

Dans un communiqué, l’armée israélienne déclare que l’aviation a visé un terrain d’entraînement du Hamas.

Youssef, 19 ans, dans le cimetière de Cheikh Radouane, à Gaza, le 7 août 2004. Le jeune homme a quitté le lycée pour creuser des tombes et a déjà enterré trois de ses camarades de classe tués dans le conflit avec Israël


Le raid a frappé le quartier de Chajaiyeh, dans la partie est de la ville, un fief en effet connu du mouvement radical Hamas, situé non loin de la frontière avec Israël. Au total, cinq tirs ont secoué un terrain utilisé par des activistes palestiniens du Hamas pour s’entraîner, ont rapporté des témoins. Il était difficile d’établir un bilan humain précis du raid, certains corps ayant été déchiquetés par les explosions. Un responsable hospitalier évoquait quatorze morts. Les onze premiers corps identifiés appartenaient tous à des membres du Hamas âgés de 20 et 30 ans. Aucune figure importante du mouvement ne serait morte dans cette attaque.

Des soldats israéliens se préparent à entrer dans le camp de réfugiés palestiniens de Deir el Balah, dans la bande de Gaza, le 2 septembre 2004. L’armée israélienne a abattu quatre Palestiniens, dont un adolescent de 14 ans, et blessé des dizaines de personnes au cours d’une incursion majeure

Le Hamas a dors et déjà menacé Israël de représailles. Des militants en colère se sont rendus à l’hôpital, certains les vêtements tachés de sang pour avoir aidé la victimes, en criant "vengeance, vengeance !" Le porte-parole du Hamas Mushir al-Masri a affirmé, "ce crime sanglant constitue une nouvelle vague d’agression contre notre peuple et contre nos fils", attribuant la responsabilité de ces actes à Israël. "C’est la guerre, un coup pour eux, un coup pour nous", a-t-il ajouté.

Raid israélien à Khan Younis, le 2 septembre 2004

Le Hamas a revendiqué le double attentat-suicide perpétré dans le sud d’Israël, jeudi 2 septembre 2004, faisant seize morts. Les kamikazes étaient originaires d’Hebron, en Cisjordanie.

L’attentat de Beesheba, le 31 août 2004

Mushir Al-Masri a nié le fait que le terrain visé lundi 6 septembre 2004 au soir était utilisé à l’entraînement militaire. Selon lui le terrain servait de lieu de camp pour les jeunes Palestiniens. Au moment du raid, un groupe d’hommes -peut-être des militants du Hamas- était réuni sur ce terrain depuis une demi-heure lorsque les déflagrations ont retenti. Un grand nombre d’entre eux ont été tués ou blessés dans les deux premières explosions. Les trois autres déflagrations se sont produites alors que des personnes s’éloignaient en courant. Peu après, à la lumière de bougies et de lampes de poche, des habitants fouillaient le terrain totalement calciné, à la recherche de victimes, alors que de la fumée s’élevait encore de la zone.

Un aperçu des dévastations perpétrées par l’armée israélienne à Khan Younis, le 2 septembre 2004

Des ambulances et des voitures ont transporté les victimes vers l’hôpital Chifa de Gaza. Une demi-heure après le raid, les blessés continuaient d’arriver dans l’établissement, selon des responsables hospitaliers. Quatre blessés se trouvaient dans un état critique.

Associated Press

Un aperçu des dévastations perpétrées par l’armée israélienne à Khan Younis, le 2 septembre 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source