retour article original

vendredi 23 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives République démocratique du Congo (1ère partie) : Du 8 février 2004 au (...)
AFP, 7 septembre 2004

République démocratique du Congo : Nouveau projet de résolution français pour un renfort d’urgence de la MONUC


Le siège de l’ONU à New York

La France a présenté, mardi 7 septembre 2004, au Conseil de sécurité des Nations Unies, un nouveau projet de résolution visant à renforcer d’urgence les effectifs et les moyens de la Mission des Nations Unies au Congo (Monuc).

République démocratique du Congo


Ce texte très court vise à autoriser la mise très rapide à la disposition de la Monuc de deux bataillons, soit environ 1600 hommes, et de quatre hélicoptères d’attaque supplémentaires, afin de l’aider à faire face à tout regain de tension possible en République démocratique du Congo (RDC).

Le Conseil de sécurité de l’ONU

Ce projet de résolution, a-t-on indiqué de source française, est distinct et vient même précéder, dans la chronologie des consultations du Conseil, le projet également déposé par la France, vendredi 3 septembre 2004, qui visait à faire passer de 10500 à 23900 hommes les effectifs de la Monuc et à élargir son mandat.

Des enfants soldats à Bunia, en 2003

Le texte de la nouvelle résolution précise d’ailleurs que le renfort d’urgence doit être envisagé "sans préjudice des recommandations du secrétaire général, dans son rapport du 16 août sur la Monuc". C’est sur ce rapport que s’était appuyée la France pour présenter, vendredi 3 septembre 2004, son projet de résolution visant à plus que doubler les effectifs de la Monuc. "Il s’agit d’une approche en deux temps", a-t-on expliqué de source française, le court terme avec la résolution de lundi 6 septembre, le long terme avec celle de vendredi 3 septembre".

Des soldats français à Bunia, en 2003

La France espère des discussions, dès mercredi 8 septembre, au niveau des experts et un vote "très rapide" sur la résolution de renfort d’urgence, et des discussions dans la foulée sur celle de vendredi 3 septembre 2004, a-t-on encore indiqué de même source.

Un soldat français à Bunia, en 2003

La région des Grands Lacs africains, composée du Burundi, de la République démocratique du Congo, du Rwanda et de l’Ouganda, a été le théâtre de violents affrontements ethniques et la République démocratique du Congo souffre toujours des séquelles d’une guerre de cinq ans qui a fait 2,5 millions de morts. La fin de la guerre, en 2003, n’a pas fait cesser les violences, particulièrement dans l’est et le nord-est près de la frontière avec le Rwanda et le Burundi.

Agence France Presse

Scène de rue à Bunia, en 2003

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source