retour article original

mardi 27 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
AFP, 13 septembre 2004

Irak : Le Comité des oulémas musulmans appelle à la libération des otages


Le Comité des oulémas musulmans, principale organisation religieuse sunnite d’Irak, a lancé, lundi 13 septembre 2004, un appel pour la libération de deux Italiennes, de deux Français et des Irakiens pris en otages en Irak.


"Nous appelons à la libération des deux otages italiennes et des deux Irakiens qui travaillaient avec eux, ainsi que des deux journalistes français", a affirmé à la presse le porte-parole du Comité, cheikh Mohammad Bachar al-Fayzi. "Vous connaissez notre position à l’égard du gouvernement italien, mais nous sommes des amis du peuple italien et nous défendons les deux otages italiennes comme nous le faisons pour les deux otages français", a-t-il ajouté.

Cheikh Fayzi a condamné les actes d’enlèvements, estimant qu’ils "portent atteinte à l’islam et au message de tolérance de cette religion". "Nous rappelons aux ravisseurs que si enlever quelqu’un et l’égorger peut satisfaire l’auteur de cet acte qui estime avoir terrorisé l’ennemi, c’est un acte qui nuit à la religion, nous les appelons donc à libérer les otages".

Simona Pari et Simona Torretta, âgées de 29 ans et travaillant pour l’ONG italienne "Un pont pour Bagdad", ont été enlevées, le 7 septembre 2004, dans leur bureau à Bagdad par deux hommes armés, en même temps que deux collègues irakiens.

Les deux journalistes français, Christian Chesnot (Radio France internationale) et Georges Malbrunot (Le Figaro), ont été enlevés, le 20 août 2004, par l’"Armée islamique en Irak".

Dans la même conférence de presse, un autre dirigeant du Comité, cheikh Abdel Salam al-Kobeissi, a exprimé la crainte que l’enlèvement des deux Italiennes ne soit "l’oeuvre des services de renseignement d’un pays voisin" de l’Irak. "La façon dont les deux italiennes ont été enlevées, en plein centre de Bagdad, par un commando armé, portant des gilets pare-balles, et dont les membres n’étaient pas encagoulés, nous pousse à croire qu’un service de renseignement voisin est derrière cet acte", a dit cheikh Kobeissi sans plus de précisions. "Nous craignons que les deux italiennes ne soient exécutées par des parties qui cherchent à entacher l’image de la résistance", a-t-il dit.

Un site internet islamiste a publié, dimanche 12 septembre 2004 au matin, un communiqué attribué à un groupe jusque-là inconnu, le Jihad islamique en Irak, lançant un ultimatum de 24 heures à l’Italie pour qu’elle retire ses 3000 soldats d’Irak, faute de quoi les deux Italiennes seront assassinées.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source