retour article original

jeudi 20 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
http://stcom.net/ 11 septembre 2004

Irak : Un site web évoque les tribulations des otages français

par Christian COTTEN


Le texte ci-dessous, signé Christian Cotten, figurait sur un site web, intitulé "La voix des opprimés", qui semble proche des milieux liés à la résistance irakienne.

Christian Cotten affirme, notamment, que la libération des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot aurait déjà dû avoir eu lieu.

Dans la mesure où les affirmations de Christian Cotten sont invérifiables, on ne peut pas les prendre pour argent comptant. Elles méritent toutefois d’être intégrées dans une réflexion plus générale. Il est en effet probable que l’analyse de Christian Cotten, qu’elle soit exacte ou non, exprime une opinion partagée par bien d’autres personnes dans sa mouvance.


"Le gouvernement français doit-il assumer de dire la vérité dans l’affaire des deux journalistes détenus en Irak ? Comme fréquemment en matière politique et militaire, le réel est bien loin des informations offertes au grand public et dépasse le plus souvent la fiction. Ainsi en est-il de l’affaire des deux journalistes otages en Irak, Christian Chesnot et Georges Malbrunot, enlevés en Irak le 24 août 2004.

Officiellement, ceux-ci sont détenus par de méchants islamistes complices du terrorisme international et les Etats-Unis sont les alliés de la France. Plus grand monde ne peut continuer à croire à cette lecture. Le gouvernement français connaît la vérité. Oser l’assumer publiquement pourrait à ce jour accélérer la libération des otages. Le faire vraiment déclencherait un très lourd contentieux avec les militaires sionistes et américains. Le dilemme est particulièrement délicat.

Les informations dont nous disposons nous permettent à ce jour d’affirmer ce qui suit. Elles sont confirmées et croisées par plusieurs autres observateurs et commentateurs très différents.

Le gouvernement américain et les militaires sionistes sont en train d’appliquer leur feuille de route : "avec nous ou contre nous, avec l’armée US ou avec les terroristes". L’armée américaine et le Mossad veulent contraindre Paris à s’engager militairement en Irak. Certains services de l’armée française et certains membres de l’administration de l’État sont directement à leurs ordres et jouent contre la politique du gouvernement français.

Les deux otages français et leur guide syrien sont actuellement bien traités, protégés et en bonne santé, aux mains d’unités de la résistance irakienne. Celle-ci veut les libérer après les avoir soustraits à leurs kidnappeurs et attend de la France qu’elle assume clairement la situation politique actuelle.

Ces otages, qui, comme beaucoup de journalistes français en Irak, sont en relation avec certains services extérieurs français, ont été kidnappés en août dernier par des mercenaires ("L’armée islamique en Irak") contrôlés par le Premier Ministre Irakien, M. Allaoui, dans le but de faire pression sur la France pour l’obliger à un engagement aux côtés de l’armée américaine, sur le modèle italien. M. Allaoui rend compte directement à M. Négroponte et au-delà à Messieurs Paul Wolfowicz et Ariel Sharon, pour faire simple.

Ces otages ont été libérés depuis peu par des unités compétentes de la résistance irakienne, qui, à ce jour, travaille de façon de plus en plus unifiée sous l’égide d’un collectif des guides religieux. Les preneurs d’otages ont été tués, blessés ou arrêtés dans l’assaut qui a permis la libération des deux journalistes par le commando de la résistance irakienne.

La résistance irakienne ne veut pas se battre avec la France, bien au contraire. Les deux journalistes disposent d’informations qui dérangent beaucoup tant l’armée américaine que les gouvernements israëlien et irakien et ils sont en réalité une cible pour ceux-ci, qui veulent leur mort : leur disparition effective arrangerait beaucoup de monde du côté américano-sioniste.

D’un point de vue global, les américains et les sionistes veulent assurer leur sécurité en contrôlant par la force armée toute la région du Proche-Orient et, pour cela, veulent à tout prix obtenir le soutien de l’Europe et, au premier chef, de la France.

Sur le terrain, peu après la première libération des deux otages français par la résistance irakienne, les services français ont été informés de leur lieu d’hébergement. Quelques paires d’heures plus tard, l’armée américaine bombardait, sur la base des informations transmises par certains membres des services français dévoués au Mossad. Posture évidemment très difficile pour le gouvernement.

Dans le même temps, des informations commencent à sortir du Pentagone, concernant l’implication de certains français dans l’opération du 11 septembre 2001.

Tôt ou tard, le gouvernement français va devoir aller bien plus loin qu’aujourd’hui dans le dévoilement de la vérité : une guerre mondiale est désormais lancée et la France va devoir assumer cette position des plus grands dangers, "entre deux feux" : les États-Unis et Israël d’un côté, les peuples du monde musulman de l’autre.

Comment la France va-t-elle réussir à maintenir sa paix intérieure et agir efficacement pour le retour à la paix au Proche-Orient, quand on sait que la farouche volonté du gouvernement américain actuel et des militaires sionistes qui détiennent le pouvoir en Israël est d’embraser toute la région pour soumettre militairement le monde musulman et contrôler les routes du pétrole ?

Quelle sera le rôle et la posture de la France dans cette guerre mondiale désormais ouverte ? Il se pourrait que chaque citoyen français ait très bientôt à se poser cette question, plus quelques autres.

Aujourd’hui, le gouvernement français doit-il assumer d’aider le peuple d’Irak ou se plier aux diktats sionistes et américains ? Doit-il soutenir activement la libération des otages ou doit-il les sacrifier à nos bonnes (?) relations avec Israël et Washington ? Comment chaque citoyen français va-t-il pouvoir agir pour la paix sur la planète et dans notre beau pays ?

Il se pourrait qu’un début de réponse soit celle-ci : aider tous nos gouvernants à franchir une étape radicale dans leur niveau vibratoire de conscience, vers plus de lucidité, de courage, de détermination, de paix et d’amour inconditionnel..., pour être capable de faire face aux violences avec amour et souveraineté : dire non aux militaires sionistes et américains, dire non au terrorisme intégriste, offrir paix et amour au monde musulman et aider les militaires américano-sionistes à sortir de leur paranoïa de plus en plus violente.

Et encore cet autre début de réponse : mobiliser et soutenir les femmes de France et d’ailleurs, pour leur demander d’imposer la Paix aux mâles les plus violents... Lourd programme. La prière et la méditation sont de bonnes bases de travail.

Christian COTTEN

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Christian COTTEN

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source