retour article original

samedi 22 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (5ème partie) : De septembre 2004 à décembre 2004
AFP, 15 septembre 2004

Haïti : Les négociations s’engagent avec les ex-militaires


Un soldat brésilien à Port-au-Prince, le 28 juin 2004

Des représentants du gouvernement provisoire haïtien et d’ex-militaires réclamant la restauration de l’armée dissoute en 1995 et le paiement de dix ans de soldes, ont convenu de régler ces revendications "par la voie du dialogue", a annoncé, mardi 14 septembre 2004, le bureau du Premier ministre Gérard Latortue.

Haiti


Réunies au sein de deux commissions, les parties, qui ont siégé à trois reprises depuis ces trois derniers jours, ont adopté une déclaration de principes pour guider leurs négociations, et elles se sont engagées "à mettre tout en oeuvre pour assurer le bon déroulement des travaux en vue de la signature d’un accord sur les revendications légitimes des militaires", indique-t-on officiellement.

Gérard Latortue

Le texte de cette déclaration, signé notamment par les ministres du commerce Danielle Sainlot et de la Culture Magalie Comeau Denis, ainsi que par Ravix Remissainthe, chef de file des ex-militaires, demande "l’évacuation pacifique et volontaire des édifices publics se trouvant actuellement sous le contrôle des militaires démobilisés".

Guy Philippe, Remissainthe Ravix et Louis-Jodel Chamblain pendant l’insurrection haïtienne

Les anciens militaires qui exigent la restauration de l’armée dissoute par l’ex-président Aristide, et le paiement de 10 années de salaires, occupent depuis plusieurs semaines de nombreux bâtiments publics transformés en caserne. Ils ont établi le quartier général de la force dissoute en 1995 dans la ville de Petit-Goave (70 Km) au sud-ouest de Port-au-Prince. De nombreux accrochages entre militaires démobilisés et policiers ont fait ces derniers jours au moins trois morts dans les rangs de l’armée.

Scène de marché à Petit Goave, le 24 avril 2004

Le gouvernement avait annoncé la semaine dernière la formation d’une autre commission chargée de "réfléchir" sur la question de l’armée. Cette commission composée de juristes, d’un historien de l’armée, le journaliste George Michel, comprend également un ancien officier supérieur de l’armée le colonel Himler Rébu dirigeant du parti politique Greh ( Groupe de réflexion et d’études sur Haïti). M. Rébu a récemment annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle prévue en 2005 en Haïti.

Agence France Presse

Himler Rebu

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source