retour article original

jeudi 22 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
AFP, 18 septembre 2004

Irak : Nouvelle journée sanglante, menaces sur les otages américains


BAGDAD (AFP) - Dix personnes ont été tuées dans un attentat suicide à la voiture piégée, samedi 18 septembre 2004, contre la Garde nationale irakienne à Kirkouk, alors que le groupe de l’islamiste jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui a revendiqué l’enlèvement, jeudi 16 septembre 2004, de deux Américains et d’un Britannique kidnappés et menacé de les tuer.


Ces violences surviennent au lendemain de raids sanglants lancés par l’aviation de l’armée américaine contre des repaires présumés de l’islamiste jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, lié au réseau terroriste Al-Qaïda et présenté comme le responsable de nombreux attentats en Irak. Selon des sources hospitalières, 50 personnes sont morts dans les raids.

Le groupe menace de tuer les otages si les femmes détenues dans deux prisons irakiennes n’étaient pas libérées dans un délai de 48 heures, selon une vidéo diffusée, samedi 18 septembre 2004, par la télévision satellitaire qatariote Al-Jazira. La vidéo montre les trois hommes assis et les yeux bandés, alors qu’un homme cagoulé de noir, debout derrière eux, pointe un fusil automatique dans leur direction.

Les ressortissants américains Jack Hensley et Eugene "Jack" Armstrong, ainsi que le Britannique Kenneth Bigley, ont été enlevés, jeudi 16 septembre 2004 au matin, alors qu’ils se trouvaient dans leur maison de Mansour, un quartier huppé de la capitale irakienne.

Le Comité des oulémas, principale organisation religieuse sunnite d’Irak, a par ailleurs accusé l’armée américaine d’entraver, par ses opérations, la libération des journalistes français Christian Chesnot et Georges Malbrunot, enlevés le 20 août 2004 avec leur chauffeur syrien Mohammad Al-Joundi.

Sur le terrain, les violences ont continué, samedi 18 septembre 2004. A Baaqouba, à 60 km au nord de Bagdad, un obus de mortier a explosé devant un lycée technique, faisant 11 blessés parmi des lycéens et des parents rassemblés devant l’établissement dans l’attente de la proclamation des résultats de la session de rattrapage avant la nouvelle année scolaire.

Dans la ville pétrolière de Kirkouk, située à 255 km au nord de Bagdad, une voiture piégée conduite par un kamikaze a tué dix personnes et blessé quinze autres près du quartier général de la Garde nationale, qui sert aussi de centre de recrutement, a indiqué le commandant de police Mohammad Amine. Un attentat similaire avait fait, le 4 septembre 2004, 17 morts devant l’académie de police de Kirkouk.

Toujours dans le nord, les cinq gardes du chef de la production pétrolière pour la région de Mossoul, Mohammed Ahmed Zebari, ont été tués et trois autres blessés dans une embuscade tendue par des inconnus armés dans cette ville, a annoncé la police. L’embuscade a donné lieu à une véritable bataille pendant laquelle ont été utilisés des roquettes antichar et des armes légères, selon la police. Elle semble faire partie d’une campagne de la guérilla visant les responsables et les dirigeants du gouvernement irakien qui a fait de nombreux tués ces derniers mois.

C’est dans ce contexte de violences que le Premier ministre irakien Iyad Allaoui a entamé une tournée qui l’a conduit à Londres avant Washington. Un projet de l’OTAN visant à aider à la formation de forces de sécurité irakiennes a été retardé par la France, l’Allemagne, la Belgique et l’Espagne.

Les demandes de clarification de ces pays ont contraint l’OTAN à retarder une décision sur la mise en oeuvre de sa mission de formation en Irak des forces de sécurité irakiennes. L’une des principales propositions est de soutenir la création d’un centre de formation pour la nouvelle armée irakienne.

Par ailleurs, le Daily Telegraph rapporte, samedi 18 septembre 2004, que des documents secrets, envoyés au Premier ministre britannique Anthony Blair un an avant l’invasion de l’Irak, l’avertissaient que l’Irak risquait de sombrer dans le chaos après la guerre, dont l’un émane de son ministre des Affaires étrangères Jack Straw.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source