retour article original

jeudi 27 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives République démocratique du Congo (1ère partie) : Du 8 février 2004 au (...)
AP, 20 septembre 2004

République démocratique du Congo : 14 personnes massacrées dans un village d’Ituri


Un milicien à Bunia, en 2003

KINSHASA (AP) - Des assaillants ont envahi, dans la nuit de dimanche 19 septembre à lundi 20 septembre, un village de la province d’Ituri, dans l’est du Congo, où ils ont incendié des maisons et massacré quatorze habitants, dont sept enfants brûlés vifs, a rapporté, lundi 20 septembre 2004, une porte-parole de l’ONU, Rachel Eklou.

République démocratique du Congo


Le massacre a eu lieu à Lengabu, une communauté de 4000 habitants, située non loin de Bunia, capitale de la province d’Ituri. Cette région demeure l’une des plus volatiles du Congo depuis la guerre qui a opposé entre 1998 et 2002 divers milices et groupes armés pour le contrôle de cette province riche en minerais. Selon les survivants du village, 300 hommes munis d’armes automatiques et de machettes ont attaqué le village peu après minuit, a précisé Mme Eklou, porte-parole de la mission de l’ONU, forte de 10600 hommes, au Congo

Le coeur de M. Kisembo, étudiant au Centre universitaire de Bunia, a été prélevé le jours de son assassinat, à Bunia, le 6 mai 2003

Les assaillants ont tué par balle quatre personnes. Ils ont brûlé vifs dix autres habitants, dont sept enfants, deux femmes et un homme, a-t-elle ajouté. Au total, 91 maisons ont été incendiées. Lorsque les forces de l’ONU sont arrivées sur place, 45 minutes après les assaillants, la plupart des habitants avaient pris la fuite.

La plupart des membres du village appartiennent à l’ethnie Bira. Selon les survivants, les assaillants étaient de l’ethnie Ngiti.

La famille Dema massacrée à coups de machette, le 6 mai 2003

Au moins 8000 civils ont été tués délibérément en 2002 et 2003 en Ituri, et plus de 600000 ont été contraints de fuir leurs villages, selon un récent rapport de l’ONU. L’Ituri, qui est limitrophe de l’Ouganda, compte entre 3,5 et 5,5 millions d’habitants de 18 groupes ethniques différents. Cette région du Congo est déchirée depuis 1999 par un conflit qui est lui-même une partie du conflit beaucoup plus vaste qui, entre 1998 et 2003, a fait plus de trois millions de morts et impliqué six Etats de la région.

Des soldats français sur l’aéroport de Bunia, dans le cadre de l’opération Artémis, en 2003

L’essentiel des conflits en Ituri est dû aux milices de deux ethnies rivales, les Lendu et les Hema, mais l’ONU recense au moins sept groupes armés et trois groupes politiques régionaux.

Associated Press

Un convoi militaire français près de Bunia, dans le cadre de l’opération Artémis, en 2003

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source