retour article original

lundi 22 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
AP, 20 septembre 2004

Irak : Assassinat d’un otage américain


LE CAIRE (AP) - Un document vidéo est apparu, lundi 20 septembre au soir, sur un site Internet islamique, montrant l’apparente décapitation d’un des trois otages enlevés jeudi 16 septembre 2004, un Britannique et deux Américains. La victime serait l’Américain Eugene Armstrong qui a semble-t-il été décapité par le Jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui en personne.


A Washington, un responsable américain s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, a confirmé que le corps d’Eugene Armstrong avait été retrouvé, sans donner aucune précision quant au lieu ou la date de la découverte macabre. Quant au document filmé, il semble bien montrer l’exécution de l’Américain mais la CIA étudie la bande avant de l’assurer, selon la même source.

L’authenticité de ce document long de 9 minutes est impossible à établir. Un activiste, entourés de cinq compagnons, lit une déclaration debout derrière un homme assis, les mains les yeux bandés revêtu d’un survêtement orange et qui sanglote en se balançant d’avant en arrière. La mise en scène ressemble à d’autres exécutions attribuées à Al-Zarqaoui. Le locuteur avertit que les deux autres otages seront tués dans 24 heures si toutes les femmes musulmanes détenues en Irak ne sont pas libérées. Cinq hommes vêtus de noir se tiennent derrière l’homme assis, qui est identifié comme Armstrong dans le document et qui apparaissait déjà dans un précédent film vidéo ayant revendiqué les trois enlèvements.

Quatre des activistes apparaissant dans le film sont armés. Sur le mur est déployée une banderole frappée du sigle du groupe "Taouhid wal Jihad" (unification et guerre sainte). Après avoir lu son texte, l’homme au centre semble sortir un couteau, se jette sur l’otage par derrière, lui tranche la gorge et lui coupe le cou jusqu’à en détacher la tête. La victime halète bruyamment alors que le sang jaillit. Puis le tueur lève en l’air la tête de sa victime qu’il repose sur le reste du corps.

Dans le texte lu auparavant, il est expliqué qu’il s’agit, pour "Taouhid wal Jihad" de venger les Irakiennes emprisonnées. Accessoirement, le président George W. Bush est qualifié de "chien". "Soeurs, réjouissez-vous. Les soldats de Dieu viennent pour briser vos chaînes et restaurer votre pureté en vous rendant à vos mères et pères", dit encore l’homme qui lit la déclaration. L’homme dit que l’Amérique et ses alliés se trouvent dans "une situation peu enviable. Leurs pieds sont enfoncés profondément dans un bourbier." Puis s’adressant au président des Etats-Unis : "Désormais, vous avez des gens qui aiment la mort comme vous aimez la vie. Tuer pour l’amour de Dieu est leur plus grand souhait, atteindre vos soldats et alliés constitue leur plus grand bonheur, et couper les têtes des criminels infidèles constitue la mise en oeuvre des ordres de notre seigneur". Le texte accuse George Bush d’avoir le projet "d’établir le grand Israël jusqu’aux deux fleuves (le Tigre et l’Euphrate)".

Auparavant, un communiqué publié sur Internet indiquait qu’un des otages américains détenus en Irak avait été abattu par le groupe d’Abou Moussab al-Zarqaoui. Le texte, très bref, précisait que les autres otages connaîtraient prochainement le même sort.

L’ultimatum concernant les trois hommes, qui étaient sous contrat pour la société de BTP des Emirats arabes unis Gulf Services, arrivait à terme lundi 20 septembre au soir. Dans des documents filmés antérieurs signés de l’organisation "Taouhid et Jihad", des menaces de mort étaient proférées contre les Américains Jack Hensley et Eugene Armstrong ainsi que contre le Britannique Kenneth Bigley si, d’ici lundi 20 septembre 2004, les femmes détenues dans deux prisons irakiennes n’étaient pas libérées.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source