retour article original

lundi 21 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
AP, AFP, 21 septembre 2004

Irak : Deux collaborateurs de Moqtada Al-Sadr arrêtés par l’occupant à Najaf


BAAQOUBA, Irak (AP) - Une bombe a explosé, mardi 21 septembre 2004, au passage d’un véhicule de police tuant une personne et en blessant six autres, à Baaqouba, dans le nord de l’Irak, ont annoncé la police des responsables hospitaliers.


Deux policiers ont été légèrement blessés et une voiture civile qui suivait a été fortement endommagée. Dans cette voiture, un homme est mort et quatre femmes ont été blessées. L’une des femmes se trouve dans un état critique à l’hôpital de Baaqouba.

Associated Press

Le Japon va prolonger la mission de ses troupes en Irak

Le Japon va prolonger d’un an la "mission humanitaire" de ses troupes en Irak, censée prendre fin le 14 décembre, affirment, mardi 21 septembre 2004, les médias nippons. Selon le quotidien Nihon Keizai Shimbun (Nikkei), le gouvernement conservateur japonais a déjà fait part de ses intentions aux Etats-Unis.

Le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi a rencontré, lundi 20 septembre 2004, à New York, son homologue irakien, Iyad Allaoui, qui lui a demandé de prolonger la mission nippone, a précisé la télévision publique NHK.

Le Japon a discrètement déployé quelque 550 soldats de l’armée de terre à Samawa, cité chiite du sud-est irakien relativement paisible, pour participer à une mission "non combattante" d’assistance humanitaire et de reconstruction. Toutefois, l’opposition centriste et de gauche conteste la constitutionnalité du déploiement militaire japonais en Irak, le premier sur un théâtre de guerre depuis 1945.

Promulguée en 1946 sous l’occupation américaine, la Constitution stipule, dans son article 9 très controversé, que le Japon renonce à la guerre, au recours à la force en cas de litiges internationaux ainsi qu’au maintien de "forces aériennes, terrestres et navales permanentes et tout autre potentiel militaire".

"Pour montrer sa détermination envers l’alliance nippo-américaine, le gouvernement japonais a conclu que le retrait de ses troupes cette année n’était pas une option réaliste", a souligné le Nikkei. "Si la situation actuelle se prolonge (en Irak), il est important que nous restions engagés" à fournir une aide humanitaire, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Hiroyuki Hosoda, sans donner d’autres détails, lors d’une conférence de presse.

Deux collaborateurs de Moqtada Al-Sadr arrêtés par les Américains à Najaf

Des US Marines ont arrêté deux collaborateurs de Moqtada Al-Sadr, dans une opération, mardi 21 septembre, avant l’aube, contre le bureau du chef chiite dans la ville sainte de Najaf, selon un responsable du mouvement. "Un groupe de Marines ont attaqué le bureau de Sayyed Sadr, mardi 21 septembre 2004, à 02h00 et arrêté cheikh Ahmed Al-Chaibani, Sayyed Hossam Al-Moussaoui et plusieurs autres personnes", a indiqué Abou Sadek Al-Adhari, un responsable de la mouvance chiite radicale. M. Chaibani est l’un des plus proches collaborateurs de Moqtada Al-Sadr à Najaf, à 160 km au sud de Bagdad.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source