retour article original

lundi 21 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
AFP, 21 septembre 2004

Irak : Annonce de l’exécution du deuxième otage américain d’Abou Moussab Al-Zarqaoui


BAGDAD (AFP) - Le groupe de l’islamiste jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui a annoncé, mardi 21 septembre 2004 au soir, avoir exécuté son deuxième otage américain en dépit des appels à la clémence lancés par Londres et les familles de cet Américain et d’un troisième otage de nationalité britannique.


"Les vaillants enfants de la nation ont égorgé le deuxième otage américain, à l’expiration du délai fixé", lit-on dans un communiqué publié sur un site internet islamiste, celui-là même qui a annoncé, lundi 20 septembre 2004, l’exécution du premier otage américain, Eugene Armstrong, qui a été confirmée par Washington.

Le deuxième Américain répond au nom de Jack Hensley. Il avait été enlevé, à Bagdad, le 16 septembre 2004, avec son compatriote et le Britannique Kenneth Bigley.

Les analystes de la CIA (agence du renseignement américain) ont la quasi-certitude que la voix de l’homme décapitant Eugene Armstrong, sur l’enregistrement vidéo, est celle d’Abou Moussab al-Zarqaoui. "Nous sommes très confiants dans le fait que la voix est effectivement celle de Zarqaoui", a précisé un responsable de la CIA sous couvert de l’anonymat.

En annonçant l’exécution d’Eugene Armstrong, le groupe d’Abou Moussab Al-Zarqaoui "Tawhid wal Jihad" avait prévenu qu’il tuerait dans les 24 heures un deuxième otage s’il n’obtenait pas la libération de "toutes les musulmanes" détenues dans les prisons d’Abou Ghraib et d’Oum Qasr en Irak.

L’annonce de la deuxième exécution a été faite en dépit des appels à épargner la vie des otages britannique et américain. Londres a choisi les chaînes satellitaires arabes Al-Arabiya et Al-Jazira pour demander leur libération, assurant qu’aucune femme n’est détenue par les forces britanniques. "Le but principal de cette intervention est de répéter qu’aucune femme n’est détenue en Irak sous l’autorité des forces britanniques", selon un porte-parole du Foreign Office.

Un frère de l’otage britannique a reproché au gouvernement de Tony Blair de ne pas faire assez pour assurer sa libération et appelé, sur Al-Jazira, à une intervention du Premier ministre irakien Iyad Allaoui. "Ils (Blair et son gouvernement) sont ignorants. Ils ne regardent pas la situation sur le terrain", a dit Paul Bigley, homme d’affaires de 54 ans. Selon lui, M. Allaoui doit "ordonner immédiatement la libération de quelque 5 ou 10 femmes (...) qui ne sont pas des prisonnières politiques".

Patty Hensley, l’épouse de l’otage américain, a appelé aussi à sa libération. "Papa, tu nous manques, nous voulons que tu rentres à la maison", a dit Mme Hensley relayant un message de sa fille, sur la chaîne de télévision ABC.

Dans le nord de l’Irak, la police a annoncé la découverte du corps criblé de balles d’un camionneur turc près de Chorgat, au nord de Bagdad, alors qu’Ankara faisait état de la libération d’un chauffeur turc enlevé dans ce pays depuis le mois d’août 2004. "Tahsin Top a été libéré et se trouve dans notre ambassade de Bagdad", a précisé un diplomate turc sous le couvert de l’anonymat tandis qu’une douzaine d’autres camionneurs turcs restaient détenus ou ont été tués en Irak.

Sur la route de l’aéroport de Bagdad, un Irakien a été tué, quatre soldats américains et quinze Irakiens blessés dans un attentat à la voiture piégée, selon l’armée américaine et une source hospitalière.

Deux Marines ont été tués dans des attaques dans la province rebelle d’Al-Anbar, à l’ouest de Bagdad, a annoncé, mardi 21 septembre, l’armée américaine. "Un Marine affecté au 1er corps expéditionnaire a été tué le 20 septembre 2004 et un deuxième a succombé à ses blessures après des opérations de sécurité et de stabilité dans la province d’Al-Anbar", selon le communiqué de l’armée américaine publié mardi, qui ne fournit pas d’autres détails.

La province d’Al-Anbar comprend la ville de Falloujah, bastion de la résistance et celle de Ramadi qui est régulièrement le foyer d’affrontements entre les insurgés et l’armée américaine.

Selon le Pentagone, les derniers morts portent à 1035 le nombre de soldats américains tués en Irak depuis l’occupation du pays en mars 2003.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source