retour article original

jeudi 27 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (10ème partie) : Septembre 2004
AFP, AP, 28 septembre 2004

Irak : Arrestation d’un général de la Garde nationale qui serait lié à la résistance


LE CAIRE (AFP) - Le groupe de télécommunications égyptien Orascom a proposé de verser une rançon pour obtenir la libération de ses six employés enlevés en Irak, a rapporté, dimanche 26 septembre 2004, le quotidien gouvernemental égyptien Al-Ahram.


Le quotidien, qui ne donne pas le montant de la rançon proposée, affirme que ses sources à Bagdad -qu’il ne révèle pas- "sont optimistes" et que des chefs de tribus et des chefs de familles irakiens participent aux négociations pour la libération de ces otages égyptiens appartenant à une filiale d’Orascom, Iraqna. La direction d’Orascom au Caire n’a pu être jointe pour confirmer cette information.

Le ministère des Affaires étrangères égyptiens a confirmé, vendredi 24 septembre 2004, que six Egyptiens travaillant pour Iraqna, société qui exploite une licence de téléphonie mobile dans le centre de l’Irak, avaient été enlevés, mercredi 22 septembre et jeudi 23 septembre. Deux ingénieurs ont été enlevés, jeudi 23 septembre 2004 au soir, à leur domicile de Bagdad, par des hommes armés. Les quatre autres Egyptiens avaient été enlevés la veille, avec deux Irakiens, près de la ville d’Al-Qaëm, dans l’ouest de l’Irak.

Selon la presse égyptienne, les deux Irakiens ont été libérés aussitôt par leurs ravisseurs, mais cette information n’avait pas pu être confirmée, dimanche 26 septembre 2004 au matin, à Bagdad. Aucun groupe n’avait encore revendiqué le rapt de ces Egyptiens, et Al-Ahram souligne que les "motivations des ravisseurs ne semblent pas être politiques". Selon le journal, les ravisseurs et leurs otages pourraient se trouver désormais à "plus de quatre heures de voiture" de Bagdad.

Arrestation d’un général de la Garde nationale qui serait lié à la résistance

L’armée américaine a annoncé, dimanche 26 septembre 2004, avoir arrêté un général de la Garde nationale irakienne de la région de Baaqouba, pour ses liens présumés avec la résistance. "Le général Taleb Abdelgaïth al-Lahibi a été arrêté le 23 septembre pour ses liens avec des rebelles connus", indique l’armée dans un communiqué.

Selon ce texte, le général Lahibi commandait trois bataillons de la Garde nationale chargés du maintien de l’ordre dans la province de Diyala, dont Baaqouba (60 km au nord de Bagdad) est le chef-lieu. Il a servi comme commandant dans l’armée de Saddam Hussein lors de la guerre contre l’Iran (1980-1988) et a dirigé les troupes du régime baassiste à Mossoul lors de l’invasion de l’Irak par les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis, en mars 2003, ajoute le communiqué.

L’armée américaine a déjà fait état de plusieurs arrestations de membres des nouvelles forces de sécurité irakiennes, impliqués, selon elle, dans des attaques contre ses forces.

Agence France Presse

Série d’explosions dans le centre de Bagdad

BAGDAD (AP) - Plusieurs explosions, provoquées notamment par un tir de roquette sur le quartier de Karrada, ont ébranlé, dimanche 26 septembre 2004 au matin le centre de Bagdad. Selon un premier bilan, la roquette a fait au moins un mort et huit blessés en s’abattant sur le côté d’une rue passante. Les forces américaines ont bouclé le secteur, ne laissant passer que les ambulances.

Par ailleurs, des nuages de fumée blanche se dégageaient de l’ancien palais présidentiel de la « zone verte », secteur abritant l’ambassade des Etats-Unis et le siège du gouvernement intérimaire irakien.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source