retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (9ème partie) : De septembre 2004 à décembre (...)
AFP, 26 septembre 2004

Proche-Orient : Un chef du Hamas tué à Damas


Un garde israélien dans la maison où un obus de mortier a coûté la vie à une habitante de l’implantation juive de Neve Dekalim, dans le sud de la bande de Gaza, le 24 septembre 2004. L’attaque a été revendiquée par le mouvement de la résistance islamique

JERUSALEM (AFP) - Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a annoncé, dimanche 26 septembre 2004, avoir ordonné à ses forces d’intensifier leurs opérations contre les groupes armés palestiniens, tandis qu’un cadre du Hamas a trouvé la mort dans l’explosion d’une voiture piégée à Damas.

Des soldats israéliens près d’un poste de contrôle, aux abords de l’implantation juive de Morag, dans la bande Gaza, le 23 septembre 2004. Deux Palestiniens armés, qui tentaient de pénétrer dans la colonie juive, ont tué trois soldats israéliens avant d’être abattus


"J’ai ordonné à nos forces d’intensifier leur lutte, notamment pour empêcher les terroristes palestiniens de tirer des roquettes ou des obus" contre des objectifs israéliens, a déclaré M. Sharon en conseil des ministres, selon des propos rapportés par la radio publique israélienne. "Il n’y aura pas de compromis. Nous riposterons de toutes nos forces contre ceux qui ouvrent le feu", a-t-il ajouté, reprochant à l’Autorité palestinienne de se croiser les bras. Il a fait cette déclaration peu après qu’un cadre du Hamas, Ezzeddine Cheikh Khalil, 40 ans, eut été tué dans l’explosion d’une voiture piégée à Damas.

Vue de Damascus

"Une voiture piégée a explosé ce matin dans le quartier al-Zahira à Damas, tuant son propriétaire palestinien et blessant trois personnes qui se trouvaient sur le lieu de l’explosion", a indiqué le ministère de l’Intérieur syrien dans un communiqué publié par l’agence officielle Sana. "La victime s’appelle Ezzeddine Sobhi Cheikh Khalil, un Palestinien qui avait été expulsé par les forces d’occupation israéliennes au Liban lors de la première Intifada" (1987-1993), ajoute le ministère, ajoutant que celui-ci "ne pratiquait aucune activité à l’intérieur du territoire syrien".

La voiture d’Izz El-Din Al-Cheikh Khalil, un des principaux responsables du Hamas, détruite par une explosion, à Damascus, le 26 septembre 2004

A Gaza, le Hamas a accusé Israël et son service de renseignement, le Mossad, d’être responsable de cet "assassinat" et l’a menacé de "représailles douloureuses", a indiqué un porte-parole du mouvement. "Nous tenons le Mossad (les services de renseignement israéliens) pour responsable de l’explosion d’une bombe placée dans la voiture" d’Ezzeddine Cheikh Khalil, a déclaré Mouchir al-Masri. "Les assassinats de cadres du Hamas (...) le pousseront à mener des ripostes douloureuses contre l’ennemi", a-t-il poursuivi.

La voiture d’Izz El-Din Al-Cheikh Khalil, tué à Damascus, le 26 septembre 2004

La radio publique israélienne a pour sa part estimé que "cette liquidation est signée Tsahal", l’armée israélienne. Un proche conseiller de M. Sharon a en revanche déclaré sous couvert d’anonymat : "Nous n’avons pas d’informations sur cette affaire autres que celles nous parvenant par le biais des médias, mais il est évident que Damas n’est pas un sanctuaire pour les terroristes".

L’aviation israélienne a par ailleurs tiré, dimanche 26 septembre 2004 au matin, un missile sur Khan Younès, blessant deux Palestiniens, pour détruire un atelier de production d’armements du Hamas, qualifié par la sécurité palestinienne d’atelier métallurgique.

L’impact d’un missile israélien dans un atelier palestinien, à Khan Younis, le 26 septembre 2004

L’armée israélienne a indiqué avoir groupé des forces aux abords de cette ville du sud de la bande de Gaza où elle opère depuis la veille, tuant un Palestinien et rasant 35 maisons, pour empêcher des tirs de roquettes Qassam. Trois de ces roquettes se sont abattues dimanche sur la ville de Sdérot, faisant un blessé léger.

L’impact d’un missile israélien dans un atelier palestinien, à Khan Younis, le 26 septembre 2004

Samedi 25 septembre 2004, l’aviation israélienne était déjà intervenue à Khan Younès, tuant un Palestinien en tirant un missile contre un groupe de quatre activistes qui s’apprêtaient à tirer une roquette Qassam.

Une Palestinienne devant les décombres de sa maison détruite par un tir de missile israélien sur le camp de réfugiés de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 25 septembre 2004. Un civil palestinien a été tué et au moins trois autres personnes ont été blessées au cours de ce raid

En Cisjordanie, un chef local des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, groupe armé lié au Fatah de Yasser Arafat, a été tué, dimanche 26 septembre 2004, à Salfit, près de Naplouse, dans l’explosion de son arme automatique. La cause de l’explosion reste pour l’instant inconnue.

Une activiste palestinienne qui voulait perpétrer un attentat suicide en Israël a été arrêtée, dans la nuit de samedi 25 septembre à dimanche 26 septembre 2004, à Jénine, a indiqué une source militaire.

Un membre du Hamas a été tué, à Gaza, le 19 septembre 2004

Sur le plan politique, selon un de ses proches collaborateurs, M. Sharon a formellement présenté, dimanche 26 septembre, à ses ministres, le texte détaillé de son plan de désengagement unilatéral de la bande de Gaza, qui doit encore obtenir l’aval de la Knesset (parlement) en octobre 2004.

Agence France Presse

Ariel Sharon

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source