retour article original

dimanche 23 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives République démocratique du Congo (1ère partie) : Du 8 février 2004 au (...)
AP, 1er octobre 2004

République démocratique du Congo : Désaccord entre Kofi Annan et la France sur l’effectif militaire à envoyer


Une patrouille française à Bunia, en 2003

UNITED NATIONS (AP) - La France a présenté un projet de résolution au Conseil de sécurité des Nations Unies, jeudi 30 septembre 2004, visant à renforcer les troupes de l’ONU au Congo de seulement 5900 soldats et forces de police multi-nationales, soit moins de la moitié du quota exigé par Kofi Annan.

République démocratique du Congo


Le projet de résolution soutenu par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne prévoit de renforcer les 10800 casques bleus déjà présents au Congo et de donner aux forces de maintien de la paix un mandat élargi afin qu’elles puissent se déployer dans des zones sensibles, dissuader l’utilisation de la force, protéger les civils, et saisir les armes portés illégalement.

Un soldat français à Bunia, en 2003

Dans un rapport au Conseil de sécurité, en septembre 2004, le Secrétaire général de l’ONU avait indiqué que la transition vers la paix au Congo atteignait un "point crucial". Il avait appelé à un doublement des forces onusiennes sur place à 23900 hommes. Mais les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, qui couvrent une grosse partie des coûts relatifs au maintien de la paix ont décidé de réduire fortement le nombre de soldats envoyés et de réévaluer la situation dans six mois.

Associated Press

Kofi Annan

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source