retour article original

dimanche 23 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (11ème partie) : Octobre 2004
Le Monde, 1er octobre 2004

Irak : Opération américaine d’envergure à Samarra


L’armée américaine affirme avoir tué 109 "rebelles" au cours d’une offensive destinée à reprendre la ville de Samarra, située dans le triangle sunnite, au nord de Bagdad. Un soldat américain a également été tué, et quatre autres blessés.


Une vaste opération a été lancée, vendredi 1er octobre 2004, par l’armée américaine, dans la ville de Samarra, au nord de Bagdad. Les forces américaines affirment avoir tué 109 résistants lors des combats, alors que des sources locales hospitalières parlent de 90 morts, sans préciser s’il s’agit de soldats ou de civils. Les militaires américains ont également précisé dans un communiqué qu’un de leurs soldats avait été tué et quatre autres blessés.

Il s’agit de la première offensive de cette importance destinée à reprendre une enclave résistante dans le triangle sunnite, au nord de Bagdad, avant les élections prévues pour janvier 2005. "En réponse à des attaques répétées des forces anti-irakiennes, les forces de sécurité irakiennes et les forces multinationales ont sécurisé les bâtiments du gouvernement et de la police à Samarra, tôt ce matin, pour soutenir le gouvernement intérimaire d’Irak et le peuple de Samarra", indique un communiqué militaire américain. L’armée américaine a également annoncé avoir libéré un otage turc au cours de cette opération. Les troupes américaines et deux bataillons de l’armée irakienne et de la Garde nationale ont envahi la ville après que des négociations pour une entrée pacifique dans Samarra eurent échoué il y a une semaine.

Selon un correspondant de l’AFP, les forces américaines sont entrées dans la ville par trois axes différents. Plusieurs habitations ont été détruites dans deux quartiers de la ville lors des heurts et de la fumée s’élevait près du mausolée de l’imam Ali Al-Hadi, vénéré par les chiites.

La tension monte

La tension était montée dans la région, jeudi 30 septembre 2004 au soir, lorsque les forces américaines avaient repéré des rebelles qui déchargeaient des explosifs de trois embarcations sur les rives du Tigre, a indiqué le sergent Powell, basé à Tikrit, au nord de Samarra. Des obus de mortier ont alors été tirés d’une des embarcations sur Samarra et les forces américaines ont riposté, tuant quatre rebelles, selon lui. Les troupes américaines ont ensuite investi la ville, survolée par des hélicoptères de combat.

Le gouverneur de la province de Salaheddine, où est située Samarra, avait pourtant mis en garde, jeudi 30 septembre, contre la reprise des violences. "J’ai mis en garde les Américains contre la violence à Balad et Dhoulouiya (villes voisines) qui est liée à ce qui se passe à Samarra", a déclaré Hamed Hamoud Al-Qaïssi. Il avait précisé que des responsables irakiens étaient sur le point de conclure un accord avec les chefs locaux pour permettre aux Américains de retourner à Samarra, qui avait été évacuée début juin 2004.

L’offensive à Samarra a fait suite aux déclarations du vice-premier ministre irakien chargé de la sécurité nationale, Barham Saleh, qui a affirmé, jeudi 30 septembre, que le gouvernement entendait reprendre le contrôle de villes résistantes d’ici à novembre 2004.

Avec AFP

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source