retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (9ème partie) : De septembre 2004 à décembre (...)
AP, 2 octobre 2004

Proche Orient : Israël poursuit son agression dans la Bande de Gaza


Des blindés israéliens s’apprêtent à envahir la bande de Gaza, le 1er octobre 2004

CAMP DE REFUGIES DE JEBALIYA, Bande de Gaza (AP) - L’armée israélienne monte en puissance dans la Bande de Gaza, où elle a lancé une vaste offensive, "Jours de pénitence", pour lutter contre les attaques visant le sud de l’Etat hébreu. Dix Palestiniens armés ont été tués, samedi 2 octobre 2004, dont quatre qui tentaient de s’infiltrer de l’autre côté de la "frontière".

Des blindés israéliens près de Jabalya, le 2 octobre 2004


En quatre jours de violences, au moins 50 Palestiniens et cinq Israéliens ont trouvé la mort dans ce territoire surpeuplé que l’Etat hébreu a l’intention d’évacuer unilatéralement. Une opération militaire d’envergure y a été lancée après la mort, mercredi 29 septembre 2004, de deux enfants israéliens, victimes d’un tir de roquette artisanale Qassam, sur la ville-frontière de Sderot. Le président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat a dénoncé samedi l’opération, qualifiée d’"attaque criminelle, monstrueuse, inhumaine contre notre peuple".

Des blindés israéliens attaquent Jabalya, le 2 octobre 2004

La zone contrôlée, surpeuplée, comprend les villes de Beit Hanoun et Beit Lahiya, ainsi que Jebaliya, le plus grand camp de réfugiés palestiniens, théâtre des plus sanglants affrontements des derniers jours. Avec ses 106000 habitants entassés sur 1,4 km carré, Jebaliya est l’une des zones les plus densément peuplées de la planète. La branche militaire du Hamas (mouvement de la résistance islamique) y a tenu, samedi 2 octobre 2004, la première conférence de presse de son histoire : quatre militants masqués d’Izzedine al-Qassam ont menacé, dans une mosquée, de viser Ashkelon, ville portuaire israélienne à environ 15 km au nord de Gaza, jamais frappée à ce jour par aucune roquette. Ils ont déclaré que 15 membres armés du Hamas avaient été tués au cours des derniers jours.

Des résistants palestiniens à Jabalya, le 2 octobre 2004

L’incursion israélienne vise le nord de la Bande de Gaza, pour éradiquer la menace sur les villes-frontières d’Israël constituée par ces attaques à la roquette se multipliant depuis le début de l’Intifada, qui vient d’entrer dans sa cinquième année. Décrétée sans limite de durée, "Jours de pénitence" s’annonce comme l’une des plus importantes opérations militaires depuis quatre ans, et les deux camps se préparent à ce qu’elle dure.

Des ambulanciers évacuent un Palestinien tué par l’armée israélienne, à Jabalya, le 1er octobre 2004

Samedi 2 octobre 2004 peu après minuit, un hélicoptère a pris des combattants pour cibles au nord-est de Jebaliya. Bilan, selon les secouristes palestiniens : trois militants du Jihad islamique abattus. En cours de journée, un autre raid aérien israélien a coûté la vie à deux militants du Hamas alors qu’ils circulaient en voiture dans l’est de la ville de Gaza.

Attaque aérienne israélienne sur Gaza, le 2 octobre 2004

A Jebaliya, des échanges de tirs sporadiques ont duré toute la matinée de samedi 2 octobre 2004 et quatre personnes ont été blessées, dont un garçon de 12 ans grièvement touché à la tête. Plus tard, un groupe d’hommes armés a été pris pour cible par l’armée israélienne. Bilan, un mort et six blessés.

Des Palestiniens sur le lieu d’une attaque aérienne israélienne, à Gaza, le 2 octobre 2004

Auparavant, quatre Palestiniens armés et transportant des explosifs avaient été abattus alors qu’ils franchissaient la clôture de Gaza et se dirigeaient vers le kibboutz de Nahal Oz, selon le lieutenant-colonel Ari Hoze, commandant du secteur.

Policiers et soldats israéliens auprès du corps d’un militant palestinien abattu près du kibboutz Nahal Oz, le 2 octobre 2004

Un Palestinien âgé de 60 ans a par ailleurs été tué dans le camp de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, un des points chauds du territoire.

Un soldat israélien auprès du corps de militants palestiniens abattus près du kibboutz Nahal Oz, le 2 octobre 2004

Par ailleurs, dans le sud de la Bande de Gaza, le long de la frontière avec l’Egypte, une Palestinienne de 25 ans, enceinte, a été grièvement blessée par des tirs de soldats israéliens qui procédaient à la démolition d’une maison, selon des témoins. Elle se trouvait, samedi 2 octobre 2004 au soir, dans un état critique, selon des responsables hospitaliers.

Un soldat israélien transporte un obus vers un tank, près de Jabalya, le 1er octobre 2004

Les attaques à la roquette risquent de compliquer le projet israélien de quitter la Bande de Gaza l’année prochaine, évacuant les colonies de peuplement et rapatriant l’armée. Pour les opposants au plan d’Ariel Sharon, le retrait risque d’entraîner la multiplication de ces attaques. Le gouvernement israélien entend donc "nettoyer" le territoire d’ici là, alors que la communauté internationale s’inquiète. Même Washington a exhorté Sharon à tempérer sa riposte, l’appelant à recourir à l’usage d’une "force proportionnée".

Associated Press

Un soldat israélien hisse un obus sur un tank, près de Jabalya, le 1er octobre 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source