retour article original

mercredi 29 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (1ère partie) : Du 8 janvier 2004 au 24 février (...)
19 janvier 2004

Quand les psychopathes sadiques représentent la loi

« Le shérif le plus dur d’Amérique »

par Karine COHEN


« Bienvenue à Maricopa, Arizona, le quatrième centre carcéral des Etats-Unis et la première prison du monde à installer des webcams dans ses couloirs. »

Depuis le 24 juillet 2003, quatre caméras permettent de suivre, 24 heures sur 24, l’arrivée d’un détenu, avec le rituel des empreintes et de la photo, la fouille et l’entrée en cellule.


C’est le shérif Joe Arpaio, directeur de la prison, qui est à l’origine de cette opération. « J’ai fait mettre des caméras pour montrer au monde entier, et spécialement aux plus jeunes, que la prison n’est pas un endroit cool », explique très simplement celui que la presse américaine a surnommé « le shérif le plus dur d’Amérique ».

Joe Arpaio n’en est pas à son coup d’essai. Il s’est déjà fait remarquer en 1996 en remettant au goût du jour les « gangs des chaînes » (détenus enchaînés chargés de nettoyer les bords des autoroutes). Il a aussi changé les tenues des prisonniers, en les affublant d’uniformes roses...

« Clandestins, servez le pays ! »

Armée US : des sans-papiers arrêtés et sommés de s’engager

Ces jours-ci, la logique de guerre fait des ravages parmi les immigrés illégaux aux Etats-Unis, provenant en grande partie du Mexique, pays qui partage entre autres une frontière avec l’Arizona. Environ 500 travailleurs sans papiers emprisonnés ont été sommés par Joe Arpaio, shérif du canton de Maricopa, Arizona, de s’inscrire sur les listes de l’armée.

« Mon point de vue, c’est que, si vous venez illégalement ici et que vous bénéficiez des avantages offerts par ce pays grandiose, les Etats-Unis d’Amérique, vous devez suivre la loi et vous enregistrer pour le service sélectif. Et, si vous êtes appelés, vous devez vous battre pour ce pays », a expliqué le shérif dans un journal local.

Service non obligatoire

Cet officier zélé et patriote insiste sur le fait que les quelque 500 étrangers sans papiers « logés » actuellement par le système carcéral n’ont pas obéi à la loi fédérale de 1980, qui oblige tous les hommes entre 18 et 26 ans vivant sur le sol américain à se tenir à disposition.

Joe Arpaio oublie que le service militaire n’est plus obligatoire depuis déjà trente ans aux Etats-Unis et que les prisonniers sont exemptés de se mettre sur les listes.

Si, pour le moment, l’armée de volontaires suffit, il faut savoir que très peu s’engagent selon leurs propres désirs. Pour les plus pauvres, il s’agit du seul moyen de se payer l’université ou de devenir citoyen.

En cas de guerre, les pressions pour trouver des volontaires sont multipliées. Lorsque les combats se prolongent, tous les hommes inscrits peuvent être appelés. Pour les prisonniers en Arizona, le long chemin pour devenir Américain risque bien de passer par l’Irak.

Karine COHEN

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Karine COHEN

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source