retour article original

jeudi 27 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (2ème partie) : De septembre 2004 à décembre 2004
AP, 5 octobre 2004

France : Deux missiles sol-air retrouvés dans une cachette de l’ETA


BAYONNE (AP) - Les enquêteurs ont découvert, lundi 4 octobre au soir, dans des caches souterraines de l’ETA, situées sous des maisons à Urrugne et à Briscous, deux missiles sol-air, a-t-on appris, mardi 5 octobre 2004, auprès de la police, à Bayonne.


A Urrugne, le missile qui était rangé dans sa caisse d’origine est un missile « de fabrication soviétique de style Sam 7 Strela portable ». Le missile fait partie d’un achat que l’ETA avait effectué dans les années 1980. Un missile similaire avait été découvert dans une cache à Hendaye (Pyrénées-Atlantique) dans les années 1980, précisait-on de même source. A Briscous, le missile qui était rangé dans sa caisse d’origine entouré par une couverture est un missile « de fabrication soviétique de style Sam 7 Strela portable ». Ce missile fait également partie d’un achat que l’ETA avait effectué dans les années 1980. L’ETA n’a jamais utilisé ce genre d’armes lors des divers attentats. Les deux missiles ont été envoyés à Bordeaux pour destruction.

Les caches en question étaient accessibles par l’intermédiaire d’un dispositif hydraulique parfaitement dissimulé qu’il a été possible de découvrir grâce à l’aide d’un spécialiste en sismologie équipé de matériel permettant de déterminer des zones creuses en sous-sol.

La police a entrepris de retirer les explosifs, armes de guerre diverses, grenades, mitraillettes fabriquées par l’ETA et plusieurs bidons de plastique de couleur noire contenant « de fortes sommes d’argent en liquide », ont indiqué les enquêteurs sur place.

Mikel Albizu Iriarte, « Mikel Antza », le chef présumé de l’ETA, et sa compagne Soledad Iparraguirre Genetxea, « Amboto », responsable présumée des commandos de l’ETA, interpellés tous deux dans une bâtisse située à Salies-de-Béarn, près de Pau, sont toujours interrogés par la police au commissariat de Bayonne où ils ont été placés en garde à vue.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source