retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (11ème partie) : Octobre 2004
AFP, 13 octobre 2004

Irak : Les résistants chiites de Sadr City rendent leurs armes en masse


BAGDAD (AFP) - Des dizaines de résistants chiites se sont présentés, mercredi 13 octobre 2004, dans des postes de police de Sadr City, à Bagdad, pour remettre leurs armes, au troisième jour de l’opération de désarmement de ce quartier pauvre.


Le poste de police Al-Nasser connaissait une effervescence particulière avec des dizaines d’hommes rassemblés autour des policiers qui notent les armes remises. "Le sayyed (Moqtada Al-Sadr) l’a ordonné", dit Hamza Abdel Khalik, 21 ans, venu avec deux compagnons chargés de 25 kalachnikovs, trois sacs de munitions et deux mortiers.

D’autres résistants, portant des sacs contenant des kalachnikovs et des mortiers, demandaient à être payés pour les armes remises, comme le stipule l’entente conclue entre les résistants du chef chiite Moqtada Al-Sadr et le gouvernement irakien. Des policiers leur expliquaient qu’ils devaient revenir dans l’après-midi pour recevoir l’argent. "Pas question. Je vais enterrer mes armes dans ma cour, s’ils ne me donnent pas du liquide tout de suite", a lancé un adolescent, en s’éloignant avec son fusil.

Les armes collectées à Al-Nasser et au commissariat de Habibia étaient transportées vers celui de Jazair, où des véhicules pleins d’armes attendaient d’être déchargés. Cette opération, lancée, lundi 11 octobre 2004, doit prendre fin vendredi 15 octobre 2004. Ensuite, les forces américaines et irakiennes pourraient lancer des opérations de recherche à Sadr City pour vérifier le désarmement.

Par ailleurs, à Paris, le Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, a indiqué, mercredi 13 octobre 2004, aux responsables politiques, que, selon les dernières informations obtenues par le gouvernement, les otages français en Irak étaient "en vie" et que des "contacts indirects" ont repris avec les ravisseurs, selon ces responsables politiques.

Des équipements et du matériel nucléaires qui auraient pu être utilisés pour fabriquer des armes atomiques, et dans certains cas des bâtiments entiers abritant de la technologie sophistiquée, ont disparu d’Irak, a annoncé l’AIEA dans un rapport adressé à l’ONU, disant craindre que des terroristes puissent s’en emparer.

A Tokyo, la quatrième conférence des donateurs s’est ouverte, mercredi 13 octobre 2004, avec une promesse du Japon de 40 millions de dollars pour l’organisation des élections prévues en Irak en janvier 2005. L’enveloppe de 40 M USD fait partie des 490 millions de dollars que le Japon a déjà promis au Fonds international de reconstruction en Irak.

C’est la première fois que les donateurs se retrouvent depuis l’entrée en fonction d’un gouvernement irakien provisoire à la fin juin 2004. Sont présents à Tokyo les représentants de quelque 55 pays, organismes et fonds de développements internationaux.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source